Fermer ou non les commentaires sur mon blog, qu’en pensez-vous ?

je viens de lire un article qui parle d’un site qui a décidé de fermer ses commentaires. La raison en est simple : trop de trolls qui les polluent par des commentaires négatifs et agressifs  (« des attaques anonymes, négatives et malicieusement personnelles »). Depuis la création de ce blog, en fait, j’ai toujours rêvé de favoriser le débat, en tentant de diversifier les thèmes, alternant les sujets les plus populaires par de plus spécifiques en passant par des billets légers. Pourtant, malgré mes efforts, rares ont été les billets qui ont véritablement permis d’amorcer le débat. Et je note qu’avec le temps, cela ne s’arrange pas, c’est même de pire en pire. La plupart des gens se contentent de commenter sur les réseaux sociaux, twitter surtout, et ne font pas l’effort d’aller jusqu’à la case « Réagissez ! ». La plupart de mes billets ne parviennent pas  à amorcer le dialogue que je souhaite pourtant avec tant d’enthousiasme. D’autres que moi, comme Corinne Morel-Darleux, que j’avais autrefois apostrophée à ce sujet, ont résolu radicalement le problème en ne permettant pas les commentaires. J’ai pour ma part du mal à m’y résoudre, bien qu’en effet, la plupart du temps, soit il s’agit de commentaires complaisants ou sans grand intérêt, soit ce sont des attaques ad hominem, quand il ne s’agit pas carrément de propos délictueux : racistes, sexistes, violents… ou complètement délirants. En outre, ceux et celles qui pourraient avoir un apport intéressant sur les sujets évoqués n’osent pas toujours commenter par peur de paraître ridicules, ou ne s’estiment pas assez habiles dans l’exercice d’écriture. je le regrette fortement.  Toujours est-il qu’aujourd’hui je m’interroge sur cet échec de ma part à provoquer du débat, à inciter aux commentaires, qui apparaissent hélas de plus en plus rares, au point que je me demande si je ne vais pas moi aussi finir par les fermer. Après tout, ça me fera moins de travail que des les modérer. Mais avant de prendre ma décision, je tenais à m’adresser à vous, lecteurs et abonnés fidèles. Après tout, vous avez là votre mot à dire ! J’attends donc vos réactions, et j’agirai en fonction. C’est à vous.

14 réflexions au sujet de « Fermer ou non les commentaires sur mon blog, qu’en pensez-vous ? »

  1. J’ai remarqué aussi qu’un bon article peut être déprécié par des commentaires incongrus c’est pourquoi, en général, je préfère me taire et essayer de mettre en valeur, par le partage, les articles qui me conviennent afin que d’autres lecteurs, s’ils estiment que ça en vaut la peine, se fassent une opinion personnelle en espérant que nous finirons tous par nous rejoindre sur des raisonnements déclencheurs

    J'aime

  2. Je trouve que ce serait dommage car j’aime bien commenter tes articles de temps à autre, mais il est vrai que c’est franchement pénible d’avoir à supporter tant de commentaires haineux qui semblent être la norme sur presque tous les blogs malheureusement …

    J'aime

  3. Je commente rarement, trop rarement. Pourtant, bizarrement, et sans pouvoir garantir que je ferai un effort, j’aurai l’impression qu’une porte se ferme. Mais une chose est sûre, si les commentaires sont fermés, ça ne m’empêchera pas de continuer à lire « religieusement » les articles.

    J'aime

  4. Bonsoir,
    Je viens de lire votre texte. Je ne commente pas souvent mais je vous lis avec attention. Si vous arrêtez un grand nombre d’entre nous perdra une source d’information intéressante. Quant aux trolls auxquels vous faites allusion il y a chez nous un dicton qui dit : « laisse pisser le mérinos ». Continuez donc à nous régaler.
    A bientôt de vous lire.

    J'aime

  5. Navrée, je ne réagis pas et lis simplement vos articles avec lesquels je suis plutôt en accord. Ok je l’investigation davantage.

    J'aime

  6. Tu as encore de la chance qu’il y ait des gens qui réagissent. Sur les AZA, les petits fachos qui s’y risquent se font rembarrer au point tel qu’on nous laisse plus aucun feedback. Total, on cause entre nous !

    Amicalement
    Gene

    J'aime

  7. Commenter ne s’impose pas quand cela n’apporte rien et que l’on est en accord avec l’auteur. Par contre, un seul commentaire peut parfois éclairer un angle de réflexion auquel on avait pas pensé.
    Je suis CONTRE la fermeture des commentaires (d’autant que l’on peut supprimer les salves d’insultes).

    J'aime

  8. Bonsoir,
    je suis abonné à ta newsletter et ne manque jamais de faire un saut chez toi. Je ne commente pas tous les articles que je lis, mais j’aime le faire à l’occasion et je mets un point d’honneur à le faire sur ton blog plutôt que sur les réseaux sociaux.
    En effet, tout comme toi, j’ai toujours cherché sur mon propre blog à initier le débat et en suis arrivé au même constat que toi : les lecteurs commentent peu et s’engagent peu directement sur le blog, parce que c’est un autre compte à suivre certainement, et qu’il y a déjà beaucoup de contenu sur les FB, G+ et Twitter.
    Il y a effectivement plusieurs écoles : fermer en est une. Modérer en est une autre. J’ai modéré de nombreux mois avant de décider que j’avais autre chose à faire de mon temps qu’à subir les trolls et les pseudo-inscriptions que je devais supprimer 1 par 1.
    Au bout du compte, j’ai opté pour une solution payante parce que je n’arrivais pas à me résoudre à fermer les commentaires et le forum qui étaient mes objectifs ultimes.
    Cette solution s’appelle CleanTalk et coûte pratiquement rien. Elle est super efficace et modère correctement.

    99% des commentaires sur mes articles sont faits sur les réseaux sociaux, mais ce 1% qui se fait directement sur le site est inestimable, donc je le garde et ne m’en prive pas.

    J'aime

  9. Il m’arrive parfois d’avoir des trolls, mais parfois tu as un nouveau lecteur avec lequel le dialogue débute, et rien que pour ça, ça vaut la peine d’ouvrir le blog aux commentaires.

    J'aime

  10. – puisque tu demandes.. bonjour GdC,

    oui (tu as) des convictions, mais Qué contrainte ?! (/blog, commentaires) je pense: tolérance.
    Est-ce que le positionnement, être partisan, qql radicalité -tranché, affirmatif /affirmé,
    masquerait, altèrerait (pas dit dénature) la perception, une/ta notion de tolérance..
    taillé à la hache/ formulation, expression fleurant, frisant le syndrome ‘porte close’..
    qu’importe ! un peu le sujet ..et envie de (te) le dire, paque ! alors je continue

    bien sûr des différences, des agacements, des styles (etc.) qui n’a pas et ses prises et ses têtes..
    contrainte: affecté/affecteur ? contrariétés, désagréments, tu le dis: « intérêt ../.. attaques ad homo »
    /nota bene: tant de trolls que-ça ?! ..j’en vois peu-pas, rarement, ou je confonds avec le-polémique ?

    bien sûr de la sensibilité ! affectivité, réceptivité (tendance?) partagée par tous.. gaffe à la susceptibilité !
    alors de l’ « énergie » /le troll en perd ! tel le vaniteux, le jaloux, le narcisse,
    j’entendais (radio, contexte: discussion politique): « la psycho est facile ..l’émotion touche »

    débattre, papoter, similaire n’est-ce pas.. lu vos commentaires, comme d’hab; surtout si qql chose à dire, ‘écouter’ les camarades, ..je suis d’accord (« complaisance ») ni rien! n’empêche de le dire ! /au contraire ?!
    si connivence (tant mieux) forcément une approche, un angle! une méthode ou requête différents, pas besoin de prétention, même qql idée proposition, et j’adhère à vos commentaires (commentateurs)
    – Mais Où Diable veux-tu, vas-tu aller..?! (/par ex…)

    sinon, comptabiliser le jugement Et en masse énergétique.. vite! calculette et sablier.. une obligation GdC ? car indépendant (et) on sait ta tolérance ..aïe, j’insiste! ..pas souvent qu’un taulier invite..
    avis, bilan & analyse (et son piquant..)
    si ça nous/me regarde ? (« mêle toi de tes.. ti suisse ») ben oui ! tu as proposé ..héhé..
    /pas une contradiction -ni antagonisme- d’apprécier x élément Et d’y mettre à l’occase une tapette.

    Des convictions GdC.. et bien accrochées ! /peut-être savez-vous que j’en manque, ni vocation, ambition, mais de la solidarité, motivation ! alors oui de l’estime pour ceux (certains !) qui en sont pourvus,
    entier GdC, engagé et déterminé ! des sentiments.. (et) justice -droit, empathie et toute la bande..
    rien à perdre ni rien à faire chier, ..à s’emmerder (#dieu, maitre)
    la part animal/ un (ou plus) cheval de bataille, 1 chat 1 chat, on n’est pas des chiens! l’ânerie.. Qui le monopole ?!
    aussi comment gères tu le ‘cool’, détente, le léger, qql (rare) « tutti va bene »..? c’est déjà y répondre..

    comprendre être compris; un blog = un média privé, et ses lecteurs -truisme = son existence !
    le soliloque ? (tête-à-tête) : no vocation no perspective ! no espoir confiance projet,
    des regrets ? qué-quoi.. évidemment: responsable & responsabilité,
    un ballon.. jouer avec, l’utiliser: ‘se renvoyer la balle’
    l’échec ? « j’aime trop la vie ! » ..’je’ sans calcul, sauf erreur: toi aussi,
    débattre: marchander, négocier ..rien à vendre (?) sinon à dire,
    le Fermer, cric-crac (or not): nous Faire taire (or not) !?
    non t’es pas tricheur ni tu ‘règnes’, même pas exigeant (le minimum) ..une surdité superflue, donc
    les réseaux, disons twitter.. (& actu Eolas): ses limites, ses excès,

    ..désolé, faut trier dans ce vrac.. supporter, (gonzo style?) et les autres.. émettre/recevoir (rien à voir?) partage, échange.. leur, notre personnalité sous le clavier, aussi de la patience (ce commentaire commencé le 27 sept; une équitable loyauté ..dit l’oxymore passager)
    Et qql pragmatisme.. 51% de satisfaction /49% de corvée (distraction/pensum) est l’affaire est faite !
    atout # préjudice.. top-la !
    hormis plagier Zap Pow..? (autre blog, personne) sans souci d’aigreur ni rancune, car aussi question quantité, un mot et deux syllabes: « over »

    papa disait: « l’amitié c’est comme les plantes: ça s’arrose » /image limite, mais suffisante pour (te) souffler:
    – ‘tu alimenteras’ ..rajouter: ‘et qql souplesse’..
    car de gauche -ah v’là Le sujet ! (je taquine) entre celui de maigre instinct de propriété au matérialiste convaincu, du rose pale au rouge vif, le libéralisme pesé, esquivé, vilipendé etc. , ..alors choix, point de vue, critique, argument, influence (oui-oui) aussi la Terre, ses peuples, ses conflits (zut, ça m’a échappé..) NOUS !

    merci à TOI
    merci pour tes infos, (sources et les dénicher) tes liens,
    merci évidemment de les passer, Et ton-temps accordé ! dépensé, ni gaspillé ..pas à moi de le dire !
    merci de ‘dénoncer’, de tes ‘coups de gueule’ (ni obligé de tout agréer) ..on s’économise !
    ..ah bon.. cé bien le sujet, « participer » or not..
    « mort aux radins ! » dis-je en exagérant, faut bien que qql’un le fasse (est-ce troller ?!)
    merci ..de te/me contredire ! faire mentir..

    tu feras comme tu voudras

    ..le commentaire (dernière couche!): semblable, reflet du post, du texte, p’tit frère, p’tit homo sapiens, p’tite réciprocité, ..complément, final cut, touillage & réchauffage de la soupe, humm.. qql altruisme,
    tu écris plutôt bien, limpide ! t’y répondre, réagir, correspondre ..même si on veut !

    sans qql affection, disons sympathie, ch’rais pas v’nu ! ainsi nous-tous ! (tant pis pour les trolls)
    ET avec plaisir ! /51% ..
    à bientôt, Cheers

    J'aime

  11. @ti suisse : merci pour ce long commentaire, et pour avoir osé te lancer. je sens dans tout cela, ce magma, de la générosité, de l’intuition, de l’empathie là où d’autres ne verraient que folie (le masque du sage…). ta reconnaissance (« envers le temps passé ») que toi seul semble voir me touche beaucoup. Certes, je sais, je suis clivant, et bien peu léger, mais rien que pour toi, tes errances et tes commentaires que je ne comprends pas toujours, mais dont seul le cœur et la sensibilité peut discerner le sens mystérieux, je dis merci. Merci de m’avoir convaincu, avec tous les autres, de prendre le temps de modérer malgré les cons qui ne viennent ici que pour pourrir l’espace.

    J'aime

  12. Il a raison l’ami ti suisse. Il te manque parfois, cher GdeC, la petite touche de légèreté, de recul dirais-je, qui laisse tes lecteurs s’approprier le sujet que tu leur a proposé.
    Tes articles tu les écris avec tes tripes, tu es cash, souvent sans concession, mais ce n’est pas un reproche : c’est toi. Et c’est justement pour ça qu’on est là 🙂
    Une fois que ton bébé est venu à la vie, il a une vie autonome : les commentaires sont la marque de cette autonomie. Si un fâcheux vient troller ton post, tu peux aussi laisser les autres lui répondre ou simplement ne pas répondre.

    Passez tous une excellente journée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s