@rglucks1 : NON, Raphaël, « Pas en notre nom » …

11826025_402389089971830_8245294305981754354_nLes militants historiques de l’aide aux réfugiés, à Paris, sont indignés, et il fallait que cela se sache. L’un(e) d’entre eux m’a interpelé alors que je croyais bien faire, relayant l’invitation de ce machin là sur twitter. Depuis le début de cette crise, et même bien avant, depuis longtemps, ils s’investissent encore et toujours dans leur soutien, de toutes natures, selon les besoins, les attentes, et l’évolution de l’attitude des pouvoirs publics, assez incompréhensible et pour tout dire  totalement illisible, comme je l’ai déjà décrit à l’occasion des événements de Pajol, et leur suite…  Ils ne ménagent par leur peine, et même éloigné je les vois, lorsqu’ils se passent des messages, appellent au secours, à la mobilisation, à la solidarité,  via les réseaux sociaux, qui pour trouver et amener des couvertures, qui pour récolter de la nourriture, qui pour négocier avec les pouvoirs publics un peu de repos et de répit, qui pour trouver une réponse à des soins, à une démarche administrative, à trouver un hébergement, un relogement après un énième démontage de camp qui les pousse encore et toujours vers davantage de précarité, s’il en était besoin…. Certains vont jusqu’à dormir près d’eux, d’autres à faire le guet, pour qu’on ne les déloge pas manu militari en profitant de leur sommeil, et les déloger sans la moindre solution de relogement, comme cela arrive bien trop souvent.  Et parce que la situation devient trop visible et totalement insupportable aux yeux de tous, à l’occasion d’une photo en effet difficile à soutenir, que nos voisins se bougent bien davantage les fesses que nous ne le faisons en France, ce pays paralysé par l’hypocrisie qui prétend compatir alors qu’il est l’un des pays d’Europe qui accueille le moins de réfugiés, des voix s’élèvent pour crier. Elles ont raison. Crions tous, haut et fort, notre solidarité. Welcome, refugees. S’indigner, c’est bien. mais agir, c’est mieux.  N’y a-t-il pas à présent une forme de récupération politique, tant de la part du PS qui soudain se réveille alors que la crise ne date pas d’hier que de ces néo-cons(ervateurs) qui, derrière Glucksmann fils, et sa BHLitude, et sa garde rapprochée de communicants et de journalistes, tentent de tirer la couverture à eux ? S’interroger, ça fait pas de mal… Surtout quand on sait que le collectif de la Chapelle, qui accompagne les réfugiés depuis le début, a été associé à la manifestation de samedi sans même avoir été concerté. Méthodes de gens un peu trop sûrs d’eux, qui ne respectent pas le travail de terrain. Les nier fait-il avancer la cause ?

CaptureCapture

(Pour info, Raphael Gluksmann, en voie de BHLisation, est membre de ça :

Le Cercle de l’Oratoire est un cercle de réflexion français créé peu après les attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center, à New-York. Ce cercle de pensée, qualifié de néoconservateur1, a disposé, entre 2006 et 2008, d’une revue intitulée Le Meilleur des Mondes, fondée initialement pour défendre le bien-fondé de la guerre en Irak2 et s’opposer à la montée de l’antiaméricanisme en France. (source)