l’élue PS de Marseille qui ne voulait pas marier deux femmes

Ce genre d’information, on y est habitués quand il s’agit d’élus réacs de la droite dure ou de l’extrême droite, ce qui est d’ailleurs kif kif bourricot. Mais c’est plus surprenant quand il s’agit du PS, et qu’il ne s’agit pas de cathos intégristes, comme dab. Sabrina Hout, une ancienne adjointe à la mairie des XVe et XVIe arrondissements, a en effet refusé de marier Claude et Hélène, le 16 août 2014, alors que 80 personnes étaient à leurs côtés.  D’après Libération,  grâce aux PV accompagnant la demande d’annulation du mariage, le couple découvre que trois témoins assurent que c’était en raison de ses convictions religieuses – l’élue est musulmane – qu’elle ne souhaitait pas célébrer l’union de deux personnes du même sexe.  Mais devant les  policiers, sa position est différente puisqu’elle assure que, le jour des noces, elle ne s’est pas sentie bien, ce qui explique sa défection. Sauf qu’elle a bien célébré les quatre autres mariages suivants le même jour. Je tiens à m’associer par ce billet au traumatisme qui a du être le leur lorsqu’elles ont appris que leur mariage avait été annulé, trois semaines plus tard, suite à la défection de cette élue.  Coup de poignard dans le dos. Heureusement, tout est bien qui finit bien, puisque depuis, l’élue a perdu sa délégation, et Samia Ghali a procédé au remariage de Claude et Hélène. Oubliez bien vite cette histoire.  Tous mes vœux de bonheur.