la ligne de ce petit pré-carré d’écologistes de salon fera-t-elle date dans l’histoire d’#EELV ?

Petit trio caricatural et symptomatique de racleurs de parquets gouvernementaux...  (source : cliquez sur l'image)
Petit trio caricatural et symptomatique de racleurs de parquets gouvernementaux… (source : cliquez sur l’image)

A voir ce genre de titres où Mélenchon aurait déclaré que « les écologistes sont sectaires« , j’aurais pu croire hâtivement que voilà encore l’une de ces outrances dont il a le secret, et qui à la longue exaspèrent même les plus proches de ses idées. Mais en se donnant la peine de creuser un peu (j’en ai le temps, alors je vous en fait profiter !), la réalité est quelque peu plus nuancée, et il a peut-être quelques raisons très factuelles en effet de penser ce qu’il dit, et il n’est pas le seul, surtout quand on voit ce genre de réactions idiotes, si propres à détruire toute idée de rassemblement, et même toute idée de gauche :

Capture1

Capture2

(Mais qu’il le fasse donc ! La gauche ne s’en porterait que mieux…. Qu’il aille donc rejoindre la « Team Macron » ! Mouarffff !)

Mais venant de tels arrivistes, qui n’ont d’idées en tête à défaut de convictions  que la course au pouvoir et aux strapontins plus susceptibles d’être davantage capitonnés que ceux qu’ils ont déjà, on ne sera pas très étonné. Ce qui a mis le feu aux poudres, alors que certaines listes régionales étaient déjà définies par des militants (de terrain, eux…), incluant un rapprochement à mon sens intelligent entre EELV et Front de gauche (listes citoyennes…) dont j’ai toujours soutenu le principe, c’est cette « tribune » (dans un pure player… « On fait c’qu’on peut, hein »…) par des cadres dont on connait pour beaucoup les aspirations personnelles à rejoindre le gouvernement à tendance libérale. Rien que le titre énerve, tant il suinte la prétention et le mépris pour tous ceux qui ne partagent pas leur fumeuse « stratégie », faite davantage d’ambition que de convictions :

Capture

Quelle immonde tartufferie que ce texte ! Se dissimuler pitoyablement derrière un pseudo-combat contre le FN dans lequel EELV ne s’est JAMAIS particulièrement illustré (j’en sais quelque chose !), c’est vraiment prendre les militants écologistes pour des abrutis. La ficelle est vraiment usée. Heureusement, chez les écolos, tous ne sont pas dupes, et certain(e)s sont moins con(ne)s que d’autres…

Capture

A savoir  ça, on se demande franchement ce que certains sénateurs EELV peuvent avoir à échanger sur les bancs du sénat, tant les divergences idéologiques sont grandes… En tous cas, chez les écolos comme au PS, la fracture idéologique est on ne peut plus béante, et l’analyse de l’ami Des Pas Perdus, à ce niveau de rupture idéologique, qu’on sent dans tant de partis, m’apparait de plus en plus pertinente. Il y a les capitalistes, disséminés à EELV, au PS, à LR, et au FN….. et les autres. Et ceux qui à EELV comme ailleurs (les écologistes ne sont pas que dans ce parti, n’en déplaisent aux partisans étriqués) pensent qu’ils vont pouvoir défendre la cause environnementale avec une économie libérale se mettent le doigt dans l ‘œil jusqu’au coude. Ils ne font que du green washing, et rien d’autre. Dans une vision globale de l’écologie,  rappelons le pour certains – qui manifestement passent au-dessus (ou plutôt en deçà…)  de ce genre de considérations populaires, il y a également l’être humain… et donc la défense de ses conditions d’existence, dont au travail… C’est en cela, ce point précis,  qu’il n’est nullement incohérent, à moins de partager la vision libérale du pseudo-socialisme actuel, qui n’est qu’un macronnisme vallsien (donc libéral autoritaire), de voir le front de gauche et la partie non-libérale d’EELV se rassembler en des listes communes autour d’un même idéal : l’humain d’abord. Quand j’évoque cette thématique, je pense invariablement à la liste du maire de Grenoble, et à ce qui s’y est impulsé en termes d’actions, et je me dis que c’est un bel exemple… Dommage qu’ EELV, tous les cadres ne soient pas aussi ouverts et intelligents. En ce sens, Mélenchon à hélas raison. Mais preuve s’il en est justement que tous les écolos ne se ressemblent pas. Évitons donc les généralités. Cette question sera-t-elle abordée à l’Université d’été d’EELV, qui se déroule actuellement, histoire de crever salutairement l’abcès ? J’aimerais bien être une petite souris pour le savoir…

5 réflexions sur “la ligne de ce petit pré-carré d’écologistes de salon fera-t-elle date dans l’histoire d’#EELV ?

  1. Merci pour la découverte de cette tribune. Tous ces apparatchiks doivent leur place au PS. D’où ce positionnement de facto hostile à toute autre alliance que celle qu’ils préconisent.
    D’ailleurs, cette tribune n’aborde aucune question de fond. Il ne faut pas compter sur ces zigotos pour lier travail et écologie. Ils sont dans l’écologie de marché et du développement durable qui est un échec. Vive l’écosocialisme.

    J'aime

  2. pour moi, EELV, même si ensuite ils ont rectifié, c’est un communiqué de presse en date du 14 ou 15/07 après le NAI à la vouli, et que je copie :

    pour EELV, on ne peut pas jouer aux dés 60 ans de construction européenne pour un désaccord pour quelques points de TVA sur la restauration dans les îles grecques

    plus méprisant, plus ignorant, plus con, c’est impossible de faire, et les départs en vrille de 4mers, la langue de bois de mosco me scandalisent moins que ce communiqué de presse. chaque politique français(e) soi-disant de « gauche » qui a hésité à voter oui / qui a voté oui au parlement est passé définitivement du côté obscur de l’infinie connerie-force, en fait directosse aux chiottes.

    alors voir la brochette N&B de ces 3 tristes sires, ces pingouins maniant les mêmes éléments de langage que tous les faux-derches qui vous servent de représentants, beuark, ils sont moches, tristes, banals, menteurs, c’est pas ça l’écologie, et même pire, ces cons TUENT l’écologie.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.