quelque part entre #TelAviv sur scène et #Gazaplage (tweet reportage)

« Que l’on semble bien loin, en réalité, Anne, ma sœur Anne, de la réalité, et de cette image de carte postale… »

j’ai tenté jusqu’au dernier moment de résister à la tentation pourtant si forte d’écrire sur le sujet, tant il charrie d’évidentes tensions, et d’insupportable bêtise crasse, de part et d’autres, soutiens ou opposants, allant jusqu’au mépris, l’humiliation et la haine.  Ne saurait-il donc dans notre monde y avoir de juste milieu, parfois, un peu, et davantage de convivialité entre nous, gens de bonne volonté, quelles que soient nos divergences politiques ? Surtout, là, sur un sujet si sensible, qui nécessite par là-même tant de retenue. Comme j’aimerais que ce soit le cas de nos personnalités publiques, moi pas forcément plus sage qu’un autre…. Mais enfin, les piques, les querelles et les polémiques tiendraient-elles lieu de seule politique audible, visible et mesurable, de nos jours ? A quoi peut donc servir par exemple ce genre de provocations stériles, grotesques et infamantes, venant de quelqu’un dont on aurait pu supputer (à tort, manifestement) qu’au vu des auteurs de sa naissance, il s’abstiendrait d’un extrémisme radical le rendant si dépendant et promoteur d’un racisme, bien que sous une autre forme,  que ses parents ont combattu ?

Capture

Voilà qui apparait dépasser fabuleusement le point Godwin. Dire  que tous les gens d’extrême-gauche (et à l’extrême de quoi, d’ailleurs ? L’actuel PS ? On peut sourire ?) seraient violents et antisémites est tout aussi faux que de prétendre que tous les israéliens sont pro Netanyahou, racistes envers les palestiniens, colonisateurs effrénés, intégristes et d’extrême-droite, ou fascistes proches de la LDJ. C’est ridicule, ne sert la cause de personne, sinon celle de ceux qui aiment à mettre de l’huile sur le feu par plaisir, pour le fun. Génération Lol/Mdr détestable dans ses excès. Cela n’honore en outre pas franchement quelqu’un dont la profession devrait l’incliner à trouver des arguments de plus haute volée…

Une chose est pour le moins certaine, au regard de l’événement réel, c’est qu’Anne Hidalgo et ses conseils ont fait preuve d’une belle irresponsabilité en initiant un tel événement en déconnectant si visiblement leur réflexion  de toute  considération autre que purement ludique. Si ce qui était alors un projet avait été préparé avec son opposition, de droite comme de gauche, nous n’en serions pas là. Et pour reprendre  les railleries grinçantes  remarquées à l’instant sur un certain réseau social, si la mairie de Paris avait voulu recréer in situ en temps réel les caractéristiques honnies de cet état policier qu’est Israël, elle n’aurait pu mieux faire…

Capture11

Capture

Capture4

Capture5

Capture7

Capture8

Capture9

Capture10

Capture

Capture12

Capture13

Capture3Capture6

CaptureEt pendant ce temps là, de l’autre côté d’un check-point, pas vraiment Charlie (la liberté d’expression y étant manifestement bannie…) plus vrai que nature (rappelons que selon les journaux main stram, ce petit gadget estival a coûté la bagatelle de 500 policiers…), une contre manifestation, pro-palestinienne,  se profile de l’autre côté de la Seine…

Capture2

Capture

CaptureCapture14

CaptureCapture3Faut arrêter la coke, en effet…

Pierre se rend actuellement sur place, je lui ai conseillé la plus grande prudence… je suis athée mais je conseille pourtant aux croyants s’il leur semble que leur prière peut avoir une force quelconque et que leur religion est authentiquement de paix, de tolérance et d’amour (ce qui ne m’est pas encore apparu clairement),  de prier pour que rien d’irréparable n’arrive. Car aux mêmes causes, les mêmes effets.

CaptureCapture

Capture

Capture

Capture2

CaptureCaptureHeureusement, certains ont de l’humour… j’ai ri :

Capture2Capture

Capture2

(ce billet sera réactualisé en temps réel,  en fonction de la suite des événements, autres reporters twitteurs sur place bienvenus).

8 réflexions sur “quelque part entre #TelAviv sur scène et #Gazaplage (tweet reportage)

  1. « bêtise crasse de part et d’autre »… mpffff… merci pour un de mes (plus anciens) combats ! En tant que militante pro-Palestiniens, j’aimerais bien qu’on m’explique où est la bêtise de demander un peu de respect pour + de 2000 morts l’an dernier, Gaza complètement assiégée, pas un début de reconstruction depuis un an et un gvt de + en + raciste réélu en Israël par (entre autres) des citoyens de Tel-Aviv ? Ne pas mettre les deux choses à égalité… elles ne le sont pas !
    En plus tu as loupé le twitt où on voit un mec vendre des drapeaux israéliens à 1€/pièce sur le bac à sable de Mme Hidalgo !
    Ca m’ennuie vraiment beaucoup d’être aussi « bête » que les gros cons de la LDJ ou que cet abruti d’Arno K.

    J'aime

  2. @clomani : désolé pour ton combat, mais j »ai les deux fils de tweeter en parallèle, et il suffit d’aller sur les deux hashtags pour le constater. Ya des cons et des haineux des deux côtés. Et puis, ton histoire de tee shirt n’est pas un argument, il y avait un mec qui vendait des tee shirt Boycott Israel à 6 euros ! mouarffff

    J'aime

  3. @clomani : de plus, je ne me prononce pas ici sur le fonds du problème, mais sur sa forme, sur ce paris Plage là de si mauvais goût. Si tu veux mon opinion sur le fonds, ce n’est pas là qu’il fallait aller.

    J'aime

  4. @clomani Je ne suis pas d’accord avec toi. Je suis allé à Tel-Aviv sur Seine. Je n’ai eu aucun problème à venir. Tu parles d’Arno Klarsfeld pour tenter de l’utiliser comme argumentation ou d’autres personnes pour tenter d’affirmer qu’ils représentent la Ville de Tel-Aviv. Il y a pas longtemps, je critiquais sur la question de Poutine, la réflexion intellectuelle de considérer que l’homme est une ville ou un pays. L’Homme-état est une abnégation de la raison, puisqu’il exclut de manière assez claire les personnes opposées de ces gens-là, mais c’est aussi une rhétorique nationaliste.

    Quant aux 2 000 morts à Gaza de l’été dernier, j’ai rencontré le responsable de La Paix Maintenant ou Chalom Akhshav en Israël. Une vision à deux états sans colonialisme. L’association en Israël a milité contre les bombardements. On remarque très vite que l’argumentation s’écroule.

    Toutefois, si certains sont venus pour glorifier Israël, je pense qu’ils ont tord, et qu’ils se sont trompés d’objectif. Paris n’est pas la France, Tel-Aviv n’est pas Israël. Ainsi, lorsqu’une fête ouverte se transforme en fête communautaire, je trouve que c’est un échec.

    Pour être allé aussi à Gaza-plage, franchement la honte. Est-ce que ça manifestait pour la paix ? Non, il y avait un discours guerrier et particulièrement haineux. Dommage, ce n’est pas par la haine qu’on a la paix.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.