la politique de modération de #facebook est vraiment à chier (et @laurentsolly s’en fout)

Capturesolly

Si j’en juge par mon expérience personnelle, il semblerait que Facebook France soit davantage préoccupé par ses tableaux de bord et sa rentabilité immédiate que par la qualité des contenus partagés sur la plate-forme qui se revendique comme THE  réseau social de France…

CaptureFB

Car quand on voit ce que l’on voit, parmi les pages, les groupes, les membres et leurs publications, on a bien raison de penser ce que l’on pense… je fais en effet partie de ces militants qui, bien que de terrain également (n’opposons pas tout à tout… je n’ai rien d’un indigné de canapé), estiment que la démocratie, la défense des droits humains, et la lutte pour  le respect de la dignité humaine passe également par ce que tout un chacun peut voir autour de lui ou d’elle, et donc sur les réseaux dits sociaux. Aussi, je refuse de laisser ceux-ci se gangréner par des publications racistes, sexistes, homophobes. Je refuse de voir des groupes faire ouvertement l’apologie de la violence, de la haine, et l’apologie des crimes contres l’humanité ou du nazisme. Or, sous couvert de liberté d’expression, on voit fleurir sur facebook notamment des publications particulièrement immondes.

CaptureFB0

Pour seul exemple, celui de l’homophobie,  j’ai relevé plusieurs dizaines de groupes et de pages manifestant clairement dans leurs intitulés leur haine des homosexuels :

11822345_138076129862798_5294958037988374409_n

je les ai donc signalés à l’attention de la modération de Facebook, puisque ces publications, comme bien d’autres, dans d’autres domaines, sont contraires aux propres règles instituées par facebook :

CaptureFBH

C’est faux. Facebook, la plupart du temps, ne fait rien, malgré les signalements. J’en sais quelque chose… et cela d’autant plus que je fais partie de plusieurs groupes,sur facebook, mais également ailleurs, qui traquent et ne cessent de dénoncer – souvent en vain –  les propos racistes, xénophobes, homophobes, sexistes, ainsi que tous ceux qui propagent des discours de haine et de violence, comme les mouvements d’extrême droite, jusqu’aux néo-nazis. Facebook s’en fout, et enfreint donc les propres règles qu’il est sensé faire respecter, malgré des signalements répétés, massifs, et contextualisés, individualisés. tout au plus condescend-il à fournir ce genre de réponses automatiques :

FB1FB2FB3FB4

Pire, au lieu de supprimer les groupes litigieux, facebook n’hésite pas à supprimer les comptes de ceux quiont la très mauvaise idée de lui rappeller quels sont ses devoirs, comme cela m’est arrivé en dénonçant un individu d’extrême droite sans le moindre scrupule. Ce dernier  propageait non seulement des discours de haine, mais n’hésitait pas de surcroît, à l’aide des multiples comptes facebook dont il dispose, à lancer un appel au harcèlement collectif auprès de ses soutiens, en  publiant les coordonnées personnelles d’une militante des droits de l’homme qui avait eu le malheur de s’opposer à l’installation d’un refuge de néo-nazis (d’un genre particulièrement violent, les hammerskins) dans la Meuse (voir ici). Le compte de ce malade identitaire, qui répand avec tant d’ignominie sa haine de l’Autre,  existe toujours, mais le mien et ses 4500 contacts a été supprimé. Facebook a donc décidément de drôles d’échelles de priorité. Pour ce qui concerne la lutte contre l’homophobie, je ne suis pas le seul à me préoccuper du manque de coopération de Facebook qui se prétend (faussement) réseau social. Plusieurs associations LGBT n’ont pas attendu après moi pour dénoncer ce problème. En vain. Voilà ce que répond Facebook France :

stop homophobie

C’est bien sûr faux également. Une simple manière d’évacuer le problème sans trop se fatiguer. Car je le répète, Facebook viole ses propres règles de modération en ne supprimant pas les publications incriminées, qui pourtant violent indéniablement sa charte d’utilisation, comme je viens de le prouver factuellement. Une association LGBT a donc décidé de saisir son conseil, et d’étudier la possibilité d’une action judiciaire afin de faire respecter les droits des homosexuel(le)s à ne pas être agressés, insultés, humiliés, et l’objet d’appels à la haine, à la violence, ou au harcèlement,  et je les comprends parfaitement. Pour ma part, je compte lancer prochainement une pétition préliminaire à une classe action, puisque la justice française nous en donne à présent la possibilité. Marre de voir ces gens cyniques qui ne pensent qu’au pognon et se foutent éperdument de la dignité humaine. La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Je ne comprends pas en outre la position du DG de facebook France puisqu’elle risque fort de se retourner contre lui, en fonction de ses propres priorités : Qui en effet a envie de voir fleurir sur son réseau social préféré des publications qui l’agressent et qui n’ont rien à y faire, simplement parce qu’il ale malheur d’être noir, juif, arabe, homos ou trans -sexuel(le), obèse, handicapé…. ? Toutes catégories de personnes qui peu à peu délaisseront ledit réseau qui n’aura plus grand chose de social pour aller voir ailleurs… Mais il est vrai que chez ces gens là, Monsieur, on ne pense pas, et sûrement pas aussi loin : on compte, et on ne voit pas plus loin que la rentabilité financière immédiate.