le sort des chrétiens d’orient, un monopole d’ extrême droite ?

sos-chretiens-dorient-logoOn savait déjà d’expérience que les gens d’extrême droite n’avaient que fort peu la préoccupation de la démocratie chevillée au corps, et bien davantage d’appétence pour les tyrans, fussent-ils sanguinaires. On savait aussi que Bachar al Assad était soutenu activement par la lie politique et morale de notre pays : fachos purs et durs,  complotistes et autres confusionnistes en tous genres, notamment  autour du réseau Voltaire (drivé par Meyssan, qui a quasi pignon sur rue en Syrie),  Dieudonné et Soral , le FN… Le tout relayé par tout un tas de sites dits « de ré-information », qui dissimulent bien mal leurs complicités d’extrême droite.  Mais ce qu’on sait moins dans le grand public, à propos de la fachosphère qui soutient ce genre de dictateurs criminels, c’est combien les réseaux  catholiques ont d’influence en la matière. Aussi, je profite d’un tweet relayant l’article de David Perrotin pour mettre en garde ceux qui ne connaitrait pas l’association SOS Chrétiens d’orient qui, comme il l’écrit, est composée « de membres majoritairement issus de l’extrême droite radicale ».  Ce n’est d’ailleurs pas le seul à le souligner. Mais comme certains députés s’obstinent à y avoir recours malgré sa nocivité chaque fois qu’il s’agit de la question des chrétiens d’orient (sujet éminemment prisé par l’extrême droite et les racistes anti-musulmans), j’ai sélectionné spécialement à leur intention, une série d’articles sur le sujet afin de leur ouvrir les yeux. Il y en a franchement besoin.  Cela permettra en outre de mieux comprendre pourquoi Jean-Frédéric Poisson, du Parti chrétien-démocrate (c’est pas le parti à Boutin, ça ? Donc d’extrême droite !) s’est servi de SOS Chrétiens d’Orient (à moins qu’il n’en fasse lui-même partie….) pour rencontrer Bachar al Assad malgré le véto auquel j’adhère du gouvernement français sur le sujet. Il faut dire que cette association extrêmement droitière semble avoir pour principale vocation de travailler à l’édification des masses laborieuses sur la grande bonté et l’extraordinaire bienveillance de ce président qui a massacré plusieurs dizaines de milliers de syriens, donné l’ordre à son armée (infamie suprême) de tirer sur son peuple, et forcé à l’exil plusieurs millions de syriens. Pour moi, et probablement bien d’autres, son cas relève très clairement d’une cour pénale internationale. Pourtant, voilà qui permet sans doute de donner du crédit à un député tel que Mr Poisson (et ses semblables qui ont il y a quelques mois commis la même erreur), qui a trouvé Bachar Al Asssad « courtois et souriant »… Ben tiens… CQFD.

Comment l’association SOS chrétiens d’Orient est noyautée par l’extrême droite

SOS Chrétiens d’Orient : Noël en Syrie, Pâques au tison ?

Les chrétiens d’Orient, un enjeu politicien français

SOS Chrétiens d’Orient, humanitaires d’extrême droite