Pourquoi @TwitterFrance couvre-t-il tant de pourriture et de violence ? (poke @JeanLucRomero )

indexLes utilisateurs les plus familiers de twitter se souviennent probablement de certains hashtags parmi les plus puants, genre #unbonjuif et autres saloperies ordurières de ce genre. En matière d’homophobie, il y a eu le précédent #lesgaysdoiventdisparaitrecar », qui est resté en “top tweet”  pendant 24 heures, en faisant le sujet le plus relayé sur le réseau. Il a fallu une plainte contre twitter pour que cela cesse…  en partie seulement. On évoque souvent pour expliquer la difficulté de faire respecter la loi française qui condamne sans détours ce genre d’agissements qui ne relèvent pas de la liberté d’opinion mais de délits, le fait que le siège social de twitter soit en Californie. Pourtant, “Si la Constitution américaine protège l’entreprise Twitter de l’expression de messages homophobes, le Premier amendement (qui garantit la liberté d’expression, ndlr) n’autorise pas pour autant l’appel au meurtre”. Aussi, l’inaction de la direction de ce réseau social m’apparait d’autant plus incompréhensible puisqu’elle enfreint les règles de son propre pays d’origine. Et je parle d’expérience. je fais partie en effet de plusieurs groupes d’observation qui alertent les réseaux sociaux lorsque des propos particulièrement violents, qu’ils soient racistes, sexistes, homophobes, ou ostensiblement discriminatoires (qu’elle qu’en soit la nature), dépassent les limites de ce qui est supportable. Nous appelons en général aux signalements en masse par le biais des formulaires dédiés, spécifiques à chacun des réseaux sociaux. Dans les cas les plus graves, nous demandons la transmission des propos incriminés à la plate-forme gouvernementale de signalement, intitulée Pharos.

En 2014, la plateforme a reçu 137 000 signalements  (+ 14 000 par rapport à 2013) : 56% correspondent à des faits d’escroqueries, 11% sont des signalements liés à la pédopornographie et 12% ont trait soit à l’apologie de terrorisme soit à l’incitation à la haine raciale.

Mais force est de constater que ce n’est que très moyennement efficace. Certains individus particulièrement malveillants n’hésitent pas en effet à fournir de fausses identités, et à changer à la fois d’IP (n° d’identification de votre ordinateur), de pseudo, ou de sexe apparent en ligne. Ainsi, sur twitter, à mon sens le réseau social le plus porteur d’inaction coupable, un individu aussi violent, sournois et détestable que @_NonNobisDomine (ex Terror) peut-il continuer à répandre son homophobie, son racisme et ses appels réguliers à la violence, tout en faisant preuve  d’intimidation directe sans être inquiété.Il n’hésite pas en effet à fournir les coordonnées physiques des individus qui le contrarient. Aussi, sachant tout cela, quand j’ai vu le tweet de Jean-Luc Romero qui suit, j’ai décidé d’écrire ce billet, dans l’espoir qu’il sera massivement lu, attirera l’attention, et entraînera des sanctions légitimes : 

Capture

Quand on a un tantinet de sensibilité personnelle, je comprends que ce genre de vision soit insupportable. Je comprends la détresse de Monsieur Romero, et j’y apporte la réponse qui m’est propre, avec ma seule arme : ce blog. Car si cette personnalité publique de premier plan, avec ses réseaux sûrement plus actifs que les miens, n’arrive pas à faire cesser ce genre d’agissements détestables, quid du quidam lambda ? Voilà une question cruciale à laquelle il me semble important de donner une réponse concrète, pratique, et qui devrait voir se mouiller davantage de politiques. Il n’est pas acceptable que des individus peu scrupuleux, quand bien même leur santé psychique soit sujette à caution (une injonction de soins devrait y remédier), profitent de la relative impunité que leur offre des réseaux qui se voudraient sociaux (mais qui ne le sont en l’occurrence que bien peu ici) pour répandre leur haine, leurs appels aux meurtres, leur violence et leurs infâmes diffamations scrofuleuses. Il faut que cela cesse. Quand au cas qui est cité en exemple ici pour les besoins de la cause plus générale, je vous invite en masse à signaler @LaFeePasChier22 (https://twitter.com/LaFeePasChier22) à la fois à @Twitter (https://twitter.com/), @TwitterFrance (https://twitter.com/TwitterFrance), et à Pharos. Puisque malgré le SOS de Jean-Luc, elle continue à nous emmerder, qu’elle assume. Et puisque twitter fait la sourde oreille malgré la violence, encore à l’instant de ses propos…

Capture

 Post-scriptum : quelques heures après avoir écrit ce billet, on m’a signalé que le compte de cette folle était suspendu. Ô joie ! Mais elle fut de courte durée. Aussitôt rétabli :

Capture

. une preuve supplémentaire de l’incurie de Twitter, qui n’est manifestement pas dérangé par la violence de ces propos… CQFD. Va falloir agir à un autre niveau….

4 réflexions sur “Pourquoi @TwitterFrance couvre-t-il tant de pourriture et de violence ? (poke @JeanLucRomero )

Les commentaires sont fermés.