le Président qui ne sert à rien

Capture

« Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience » (René Char, Fureur et mystère)

Ce soir j’ai vécu un événement assez surprenant… Comme si je tombais dans un trou noir en faisant un pas, sans que rien ne me le laisse présager. Alors que je suivais comme à mon habitude mon fil d’actualités sur tweeter, quelqu’un nous avertit que le Président va parler… Diantre ! Ce doit être important. N’ayant pas la télé là où je suis, je cherche ici et là, et ne trouve que cette misérable série de tweets de l’Elysée :

Capture1 Capture2 Capture3Capture4Capture5Capture6Capture7

Le vide intersidéral. Rien, nada, quetchi. Tout ça pour ça ? Quelle déception. Décidément, ce président en aura été une jusqu’au bout… Tsipras, à la tête d’un petit pays beaucoup moins puissant économiquement aura fait dix foix mieux que lui en dix fois moins de temps, en faisant trembler toute l’Europe. La différence entre l’intellligence alliée au courage et l’insignifiance… Et  dire que notre président aux petits pieds prétendait lutter contre la finance, « cet ennemi qui n’a pas de nom ni de visage« …. Comme on dit chez moi : « que de la gueule, pisse pas loin ».

3 commentaires

  1. alors que tsipras, le sans cravate cueilleur d’olives, que conchient tous ces barbares technocrates, dit (entre autres) au soir du OXI day :

    Aujourd’hui nous ne protestons pas, nous ne manifestons pas ; aujourd’hui est un jour de fête. Ce jour est une fête de la démocratie.
    La démocratie est une fête et une joie, la démocratie est une libération, la démocratie est une issue.
    Et nous célébrons aujourd’hui la victoire de la démocratie. Nous sommes déjà victorieux, quelle que soit l’issue du scrutin de dimanche, car la Grèce a envoyé un message de dignité, un message de fierté.
    Personne ne peut ignorer cette passion, cet anxieux désir de vie, cet anxieux désir d’espoir, cet anxieux désir d’optimisme.
    Nous célébrons aujourd’hui l’audace et la détermination qui nous ont conduits à prendre notre destin en mains, à rendre la parole au peuple grec.
    Aujourd’hui, nous faisons la fête et nous chantons. Nous faisons la fête et chantons pour supplanter le chantage et la peur.

    la vache, ce « Personne ne peut ignorer cette passion, cet anxieux désir de vie, cet anxieux désir d’espoir, cet anxieux désir d’optimisme. » !!!

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.