Lutte contre le racisme : VICTOIRE ! l’Etat français condamné pour des contrôles au faciès.

Capture

source

Sur les 13 plaignants dont la cour d’appel de Paris avaient à examiner le dossier, 5 situations ont donc été retenues. Âgés de 18 à 35 ans, étudiants ou salariés et sans casier judiciaire (il est bon de le préciser pour les potentiels trolls identitaires habituels…), ces personnes ont fait l’objet de vérifications d’identité à répétition. Selon eux, ces contrôles se baseraient essentiellement sur des critères de race. « Leur caractéristique commune c’est leur origine ou leur couleur de peau ». La justice vient donc de leur donner raison, en qualifiant ces pratiques de faute lourde de l’Etat.  La fin du délit de faciès, c’était pourtant l’engagement n°30 du candidat Hollande. Une promesse abandonnée depuis… On attend donc que le gouvernement prenne en effet « des mesures concrètes visant à prévenir et réprimer les contrôles d’identité abusifs » et en « prévoyant des garanties suffisantes contre les risques arbitraires », pour reprendre les propos de Jacques Toubon. Comme le souligne à juste titre Le Monde, la fin de l’« apartheid territorial, social, ethnique«  évoqué par Manuel Valls, s’il n’est pas qu’un effet de manche et un simple élément de discours, devrait en effet passer par la lutte contre le contrôle au faciès. Aussi, plutôt que des discours, on attend surtout des actes pour stopper ce que certains qualifient, ce que je réprouve pour des raisons de généralisation excessive là où il s’agit plutôt d’individus isolés qu’il s’agit de cerner, et de sanctionner, de racisme d’Etat. Cette décision judiciaire vient opportunément rappeler que ce phénomène raciste est une réalité. Alors, j’attends…

Post-scriptum : je tiens à saluer l’attitude et la réactivité en la matière de Pouria Amirshahi, député socialiste de la 9ème circonscription des français de l’étranger :

Capture

Capture

4 réflexions sur “Lutte contre le racisme : VICTOIRE ! l’Etat français condamné pour des contrôles au faciès.

Les commentaires sont fermés.