Hollande, Sarkozy et Chirac espionnés ? C’est bien fait pour leur gueule ! #wikileaks

Capture2Médiapart a cru bon d’entretenir artificiellement le suspense pendant plusieurs heures sur tweeter hier soir, en nous conviant à une grand messe des révélations fracassantes à 22h00 tapantes. J’en fus pour mes frais, car franchement quand j’ai su de quoi il s’agissait, il n’y avait pas de quoi en faire tout un plat. Quoi de plus prévisible en effet, après les révélations précédentes de wikileaks sur un espionnage massif de la NSA dans le monde, que nos 3 derniers et actuel président aient été eux aussi écoutés ?  Je me souviens de la réaction de tant de chefs d’état à l’époque, qui avaient poussé alors de beaux cris d’orfraie, d’une hypocrisie et d’un cynisme absolu puisque l’histoire récente nous a prouvé que certains, dont la France,  mettaient en place dans le même temps des systèmes de surveillance comparables pour espionner leurs propres citoyens. Et ce n’est pas la loi sur le renseignement qui, Ô hasard, devrait être adoptée ce mercredi sans le moindre scrupule ni la moindre prise en compte de ces révélations, qui me démentira…. Aussi, voilà un beau retour de boomerang qui me fait bien rire. C’est bien fait pour leur gueule. Ces gens, et leurs suiveurs, qui vont décider aujourd’hui d’espionner la totalité de leurs concitoyens auraient mauvaise grâce après tout à s’indigner de subir la même chose que nous autres… N’est-ce pas là après tout que justice ?  Et que l’Elysée ait « fait savoir dans la soirée que François Hollande allait « réunir mercredi matin à 9 heures un Conseil de défense pour évaluer la nature des informations diffusées par la presse ce mardi soir et en tirer les conclusions utiles » me fait également sourire. A quoi donc rime cette pantomime ? Quel jeu de dupes !