Pourquoi y a-t-il autant de vieux cons en politique ? #jeposelaquestion

C’est Bernard Debré qui se pose la question (ou pas), lors d’une émission sur Europe1 à Midi.

Capture0 Déni de démocratie ? Le fait pour une minorité vieillissante de s’accaparer le pouvoir en s’accrochant à son rocher comme une arapète, n’est-ce pas plutôt cela, la véritable insulte à la  démocratie ? Le même ne s’est pourtant pas dit que c’était aux électeurs de choisir l’âge de leur départ à la retraite, malgré les millions de protestataires dans les rues, que ce soit sous la droite ou sous la (pseudo) gauche… La politique devenant exclusivement, massivement (et insupportablement à mon sens) une affaire de professionnels, pourquoi les politiques ne seraient-ils pas atteints comme les autres travailleurs par une limite d’âge ? Pourquoi ce deux poids, deux mesures ? Se sentiraient-ils supérieurs aux autres, des genres de sur-hommes (puisque les femmes sont si tragiquement peu nombreuses…), en termes de compétences et d’endurance ?

Capture1

ahhh, c’était ça, la question ? Fallait le dire plutôt ! Diminuer le nombre de députés, c’est en effet une bonne idée, qui permettrait de réduire la dépense publique. Toutefois la question essentielle ne me semble pas celle-là, mais bien plutôt le renouvellement de la classe politique, et donc des députés, comme des sénateurs. Pour cela, il serait par exemple assez intéressant d’y introduire davantage de critères de représentativité, quels qu’en soient les partis : davantage de femmes, de jeunes, de représentants des « minorités » visibles, de différentes religions ou pas… Déclarées officiellement, les religions, hein ! Parce que bon les gens qui font du lobbying pour faire passer ou s’opposer à telle ou telle loi, comme ce fut le cas du mariage pour tous, sans faire état de leur appartenance religieuse, pour moi, ça, voyez-vous, c’est de la fausse laïcité….Et puis, de quel ordre cette diminution ? Selon quels angles d’entrée ? Par partis ? Géographiques ? Autres ? En tous les cas, on sent une pointe d’angoisse dans l’intervention de ce Monsieur qui se sent très probablement concerné. Ben oui, mon gars, va falloir songer à laisser la place… Tu veux faire concurrence à Dassault, ou bien ?

Capture3

C’est en effet une observation à laquelle on peut éventuellement acquiescer…. lorsqu’on est détaché de toute réalité matérielle, comme l’est manifestement ce monsieur. En effet, pour qui a déjà observé une campagne quel qu’en soit le niveau, s’engager en politique nécessite des moyens matériels et financiers qui ne sont pas à la portée du premier quidam venu, j’en sais quelque chose. Alors, pour que les jeunes puissent se présenter aux élections, à moins que leur famille ne dispose d’une fortune personnelle qu’elle soit prête à investir éventuellement à perte… Il va falloir imaginer d’autres solutions. Si vous avez des idées, je suis preneur. Place au débat.

.

.

Nota bene : je tiens à préciser pour les âmes chagrines habituelles, que ce billet n’a que peu à voir avec la réalité de l’interview de Monsieur Debré, que j’aurais été voir et entendre si ç’avait été un billet sérieux, et le véritable sujet. . Mais j’ai conçu celui-ci hors de toute réalité, si ce n’est comme un roman-photo, dont j’ai  commenté les bulles que sont ces captures d’écran de tweets, voilà tout. Ce billet se veut avant tout un support au débat, et d’ attendues réactions. Capitche ?