On avait dit de lutter contre le chômage, Monsieur Hollande, pas contre les chômeurs !

C’est officiel : conformément à la volonté du ministre de l’emploi, les chômeurs seront donc davantage fliqués qu’ils ne le sont déjà. j’en sais quelque chose, puisque j’ai été radié l’année dernière pour un motif plus que futile… Ces gens là ne ratent en effet jamais une occasion. Cette fois, le gouvernement passe pourtant la surmultipliée en rajoutant une couche de contrôle en plus, en projetant d’embaucher 200 super-contrôleurs supplémentaires. Sur près de 2 800 000 demandeurs indemnisés en mars, les flics de pôle emploi eux, au moins,  ils vont avoir du taf… Mettre la pression sur les chômeurs par ce flicage généralisé, voilà qui incitera peut-être ces salauds d’assistés à accepter des emplois toujours plus précaires et mal payés, conformément à la volonté du Medef (en étroite collaboration avec les fauxcialistes), pour qui le marché de l’emploi n’est jamais assez souple à son goût… Une hypothèse que confirme cet économiste :

Capture

Et faute de lutter contre le chômage, et de contribuer à la création d’emplois, les socialistes luttent donc contre les chômeurs. Ils ont vraiment tout compris… Même les syndicats de la plus grosse entreprise de France sont d’accord avec moi : le vrai problème, ce n’est peut-être pas celui-là, mais simplement le fait qu’il n’y ait pas d’emploi pour tous… Mais ça leur écorcherait probablement la gueule de l’avouer, qu’ils soient de droite ou de cette gauche là !

Capture