Portrait de Hollande en sauveur de Cuba (on ne rit pas).

CaptureDe retour de la grand’ville et tranquillement enfoncé dans mon canap, je suis en train de m’amuser de la folle embardée de notre Hollande National à Cuba.  Il y a de quoi se marrer en effet…  Tout a commencé par une comparaison audacieuse de Libération avec l’illustration ci-dessus. ça sent la provoc railleuse à plein nez tellement c’est grotesque. Pourtant, des ravis de la crèche le croient sans rire. C’est à ça qu’on les reconnait…

Capture

Mais là où je ris moins, c’est quand j’observe que ce président là ridiculise la France en mettant systématiquement ses pas dans les pas d’Obama… On aurait aimé en effet qu’il ait le courage d’aller à Cuba avant qu’Obama ne dégèle le climat diplomatique en déclarant qu’il fallait retirer Cuba de la liste noire américaine des Etats soutenant le terrorisme, lui facilitant ainsi  grandement le travail. A peine Hollande, donc,  entend-il  la voix de son grand frère que le voilà déjà prêt à demander la levée de l’embargo alors qu’elle était déjà si probable sans lui… Ce président est ridicule.  Un matamore, vous dis-je. Et puis, là où on tombe sur le cul, c’est quand on apprend que Hollande a remis aujourd’hui la légion d ‘honneur au cardinal Jaime Ortega, chef de l’Eglise cubaine. je veux bien entendre que ce fusse l’un des plus importants dissidents cubains, mais franchement quand on ne cesse dans son pays de se faire le chantre de la laïcité, une laïcité de surcroît à géométrie particulièrement variable, et un tantinet obsessionnelle, on ne peut pas dire que ce geste soit du meilleur goût qui soit. Et encore moins très conforme à l’idéal républicain… Mais quand on apprend qu‘il y a derrière toutes ces simagrées un mobile moins avouable, on comprend mieux.

Il existe aujourd’hui une soixantaine d’entreprises françaises sur place. Les liens sont donc déjà forts. Une nouvelle loi autorise les investissements étrangers. Et les opportunités se multiplient. Dans les infrastructures notamment pour que Cuba surmonte ses handicaps d’un pays industriel obsolète. Dans le tourisme, Accor, qui gère déjà des hôtels à La Havane a des projets d’ouverture dans d’autres villes en partenariat avec Bouygues construction. Le Club Med envisagerait également une installation. Mais le secteur des télécommunications est immense dans un pays où Alcatel s’est déjà positionné sur la fibre optique. Et qui accuse un grand retard pour Internet. Et des entreprises comme CMA CGM regardent de près tout ce qui touche à la modernisation du transport maritime.

Chercher où est l’intérêt financier derrière une démarche à priori noble, un classique de la motivation diplomatique…  Mais les droits humains, on en parle quand ? Malgré les promesses, je n’ai rien entendu ni rien lu sur le sujet dans aucun média. Alors, je fais le Charles…

9

5 réflexions sur “Portrait de Hollande en sauveur de Cuba (on ne rit pas).

  1. hola camarade, parler buisness avec un pays (que j’adore !) qui n’a pas un peso, qui en doit des xx trilliards ..t’inquiete: ne filera Rien car il n’y a Rien
    « no hay », y a pas.. est la devise (?!) correspondrait a notre « salut ca va.. »

    no, meme pas.. plus de sucre ..importe du Brasil ..!
    si, exporte du toubib ..au Venezuela par ex. alors un peu de petrol,
    certes, et tant mieux ! ils savent Tous lire ! encore mieux que les Danois (oui-oui)
    mais il n’y a Rien a lire (cf. no hay) a part le ‘Granma’ LA feuille en chou (no x) vendu par un pepe au coin de la rue

    comme souvent, tellement ! a dire, n’est-ce pas..
    comment resumer un bout de pensee..
    (etrangement?) le cubain Adoore son pays ! une rare fierte..
    surtout dans ce quartier.. qu’importe.. et des pays dans la mierda y en a ! (hay !)
    ce n’est pas ce qui manque.. re n’est-ce pas..

    pequeno conclusion, perso (et son lot de defauts)
    Hasta la Victoria.. Siempre !

    J'aime

  2. Quelle leçon, même économique, peut donner Hollande quand la France et ses multi-nationales vivent de l’exploitation des peuples les plus faibles du Tchad, Niger, Cameroun, etc…et baissent leurs cullottes devant les USA, la Chine, l’Allemagne..

    J'aime

Les commentaires sont fermés.