#LPJRenseignement : ces députés renégats du #PS qui votent avec la droite dure pour faire tomber #Taubira

Puisque ce furent les premiers à se laisser aller à prétendre, contre toute probité intellectuelle, que  le Front de Gauche votait avec la droite, comme si nous pouvions en être complices, on ne va pas se gêner pour leur retourner le boomerang empoisonné.  Aujourd’hui,  la Garde des Sceaux en personne s’est impliquée dans l’hémicycle à propos du projet de loi sur le renseignement, afin de défendre un amendement qu’elle avait à juste titre elle-même déposé. Il s’agissait d’ exclure du périmètre de cette loi son ministère afin qu’il ne soit pas l’objet de la mise en œuvre de techniques de renseignement. Motifs invoqués : absence de formation des personnels pénitentiaires, ce n’est pas leur métier, absence d’effectifs suffisants, et surtout ceci :

L’utilisation secrète des techniques de renseignement modifie considérablement la relation surveillant/détenu, et risque de déséquilibrer profondément les détentions ce que les personnels pénitentiaires font eux-mêmes valoir.

Il ne peut être exigé d’une même administration qu’elle gère au quotidien des personnes et qu’elle mette en œuvre des techniques secrètes pour les surveiller (amendement 408 rejeté)

Il y a en effet fort à craindre, connaissant la réalité professionnelle de ces personnels, qu’ils soient encore davantage mis en danger que ce n’est déjà le cas, pour un salaire plus que modeste souvenons nous en. Mais faisant fi de ce genre de considérations très pragmatiques, des députés socialistes ont donc choisi de s’allier à la droite dure pour mettre en difficulté leur propre alliée qu’aurait dû être la ministre de la justice, pour des raisons purement idéologiques. Et dire qu’on désigne les frondeurs à la vindicte populaire en les montrant comme un facteur de division en interne, au PS… De qui se moque-t-on ?

Ces 18 socialistes qui ont fauté seront-ils eux aussi, comme le furent les frondeurs, admonestés par Valls, et convoqués par le Président ? J’en doute fortement. Ils sont très probablement du camp autoritaire du 1er ministre… Et pourtant, ne font-ils pas quant à deux bien davantage injure au socialisme ? Ce sont les Ciotti, Estrosi et consorts qui doivent se frotter les mains…

2 réflexions sur “#LPJRenseignement : ces députés renégats du #PS qui votent avec la droite dure pour faire tomber #Taubira

Les commentaires sont fermés.