la liberté d’expression pour les nuls… (aujourd’hui, Robert Ménard)

… C’est à dire pour les  : racistes, confusionnistes, conspirationnistes, fascistes, intégristes religieux, sympathisants et militants d’extrême-droite, identitaires, homophobes, sexistes, et tous autres auteurs de pratiques et de propos discriminatoires.

Revenons encore, et encore, jusqu’à ce que cela ne soit plus nécessaire, sur la liberté d’expression à la française, telle qu’elle se vit, s’exprime, se traduit, et s’affirme dans certains milieux plus ou moins visibles et médiatisés. je suis en effet très frappé de constater à quel point cet argument est abondamment utilisé par ceux là mêmes qui sont les premiers à la bafouer dès qu’ils sont en fonction de pouvoir. Ou par des libertarés qui souffrent d’une telle inculture politique notoire, qu’ils sont fréquemment infiltrés par des malveillants des genres indiqués en tête de billet, en mode sournois. Ce phénomène est fréquemment visible dans les milieux techno geeks et dans les débats dans lesquels il s’agit de refaire le monde en dehors des partis, en prétendant se libérer de toute considération de gauche ou de droite, réputée à priori dépassée et archaïque. Cette notion de liberté d’expression est pourtant le plus souvent brandie comme un étendard, ce qui est littéralement paradoxal, par ceux qui tentent de passer la barrière de la loi Gayssot, qui les empêchent judicieusement de proférer les pires insanités.  Ce garde-fous me semble on ne peut plus sain, anti-discriminatoire et égalitaire, et éminemment nécessaire quand on vit en société, où il n’est pas question de son seul petit nombril. Lorsque l’on est préoccupé par le souci de vivre ensemble de manière la plus apaisée possible, des règles minimales sont en effet nécessaires, sous peine de violences allant de l’agression verbale à la violence physique, et du simple pugilat jusqu’aux guerres en passant par les émeutes urbaines.CBLgLY9WcAAEE8hOr l’époque est à l’insulte, gratuite, directe, sans filtre, dès le premier contact, comme c’est souvent le cas malheureusement sur le réseaux dits sociaux. On ne connait pas la personne, mais on l’insulte. Et pour peu qu’elle soit noire, asiatique, qu’elle ait un prénom à consonance arabe, qu’elle semble handicapée, homosexuelle, ou comme moi gauchiste  (« gauchiasse » pour les fachos), on ne se prive d’aucun nom d’oiseau, d’ aucune crapulerie, et le filtre de la loi est bien vite et si possible allègrement franchi. Alors, la liberté d’expression c’est aussi et surtout pour les fachos la possibilité plus aisée d’agresser quelqu’un(e), la liberté d’exposer sans honte son racisme et sa haine. Ce n’est pas tolérable, sous ce seul prétexte fallacieux là, qui relève d’une inversion rhétorique insupportable. Nul ne devrait pouvoir être inquiété en raison de sa race, de sa religion, de sa couleur de peau ou de sa sexualité, qui ne regarde d’ailleurs que lui et les adultes consentants avec lesquels il la pratique. Mais chez ces gens là, on ne pense pas Monsieur, Madame : on se plait à détester l’autre, le différent, Capture1l’étranger, le pas pareil… Un exemple très concret de ce que je veux dénoncer ici est celui d’un (autrefois) journaliste qui a (autrefois) milité activement à travers le monde pour la liberté de la presse, à la tête de Reporters Sans Frontères, Robert Ménard, aujourd’hui maire de Béziers. Ce n’est pas la première fois qu’il défraie la chronique, mais à présent, ça va trop loin, et les pratiques de cette extrême droite si soucieuse de liberté d’expression deviennent visiblement attentatoires aux libertés publiques, dont les droits du journalisme sont constitutifs. De quoi s’agit-il ? Le maire est très mécontent de la manière dont le journal local, midi-libre, relatent certains événements locaux. Il en va ainsi de la fameuse rue rue du 19 mars 1962 (date des accords d’Evian), débaptisée  en rue du Commandant Denoix de Saint-Marc,  du nom d’un putschiste de la guerre d’Algérie. Un événement que midi libre n’est pas le seul a avoir relaté et critiqué, puisque l’affaire qui a fait polémique jusqu’au plus haut sommet de l’état remet sur le tapis bien des tensions nationalistes et racistes qu »on croyait dépassées. Tenter de raviver la flamme nationaliste par le biais d’une vision colonialiste méprisable, voilà quel est l »enjeu de cet étonnant défenseur des libertés qu’est Monsieur Ménard. Et contre toute attente, ne voilà-t-il pas qu’oubliant son rôle à la tête de RSF, il jette en pâture au public dans son bulletin municipal le nom d ‘un journaliste qui a commis l’immonde méfait de se tromper (selon lui) dans le décompte du nombre de manifestants (et de contre) lors de cet acte à mon sens d’inspiration raciste.

CBkwbPyWEAA7D9l

Dire en voyant cela qu’on revient « selon la formule consacrée « aux heures les plus sombres de notre histoire de France » n’est alors plus une image, mais une réalité. La chasse a l’homme a donc déjà commencé, et l’on ne devrait rien dire, et laisser faire ? Alors que la liberté d’expression professée par les mêmes – une liberté pour eux d’insulter, de mépriser et d’agresser, pas pour les autres d ‘informer – en sort sérieusement meurtrie. Urgent, agir.

Nb.. Le Midi-Libre l’a fait. Voici sa réponse :

CBkfwIHWMAE0O_k

Capture

Capture

5 commentaires

  1. stupéfiant ! (non pourtant..) frappé de stupeur.. je le savais gros naze en fait c’est un grand malade ! « Bob, ne vois-tu rien venir.. Saint Anne ! »

    pas né en 40, pas grave.. Bob nous fait revivre ces doux moments..
    / »t’inquiète mon pépé, rest in peace, de celui-ci on s’en charge »

    où j’apprends que le Midi Libre, quotidien factieux et séditieux.. sans dèc..?!
    et par qui ? le bulletin Municipal, dont son financement, lui ne fait aucun doute..
    Qué & Quoi ?! trop ou manque une poignée de types, pour ou contre une rue Raoul..
    une sainteté de commandant.. dont les oubliettes débordent,

    ex prèz de Reporters sans Frontières (nota bene: GdC t’as oublié un ‘i’) Help! y a t-il un pilote dans l’avion.. certes, on ne pouvait voir-venir.. et maintenant, édile..
    Pourtant nous ne manquons pas ! d’xx organismes nous protégeant et de nous même,
    voilà un clampin Et premier magistrat.. Marisol à toi de jouer !
    Biterroises, Biterrois en danger.. santé public !
    il promeut la langue française (cool) mais! d’un procédé militaro guerrier.. /mots croisés -non mais je rêve !? lien de Catherine M, ‘excellent’ !

    maniaco tic & tac, état mental fragile, les pathologies de l’obsession, troubles, excitations, fuites.. une solution-de ! neuroleptiques.. le tremper x jours dans une bassine..
    aïe Pâques.. aux sons d’cloches et la vue de lapins en cocolat, va nous taper une crise !
    et pas-que de foi..

    la liberté et d’expression, on sait où elle commence.. aussi son abus peut mettre en danger, alors qql prévention car sa non assistance est un délit.. j’ai prévenu
    Joyeux week-end 🙂

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.