solidarité avec @mompontet #FN #antifa

Capture

source

Et donc, plutôt que de condamner un peu plus fermement, et surtout ne pas laisser en lisse des candidats de son parti dont les condamnations et les prétendus dérapages ( terme contre lequel je m’insurge tant ils n’en sont plus, devenant légion, et qui font donc système ) sont maintenant légions et se succèdent à un rythme effrenné sur la place publique, Madame Le Pen préfère s’en prendre à un journaliste non dénué d’humour…

Capture

Ne serait-elle pas plus avisée de s’occuper de la gangrène suppurante qui ronge son parti, devenue plaie à SIEL ouvert,  dont le pus  toxique est fait à la fois de racisme, d’anti-sémitisme, de xénophobie, d’homophobie, et de sexisme, tous symptômes assez habituels dans ce parti ? Ne devrait-elle pas plutôt  songer à regarder d’un peu plus près, sous peine d’en être complice,  les multiples conflits d’intérêts dont son compagnon est (ou a été)  lui-même l’un des bénéficiaires, de même qu’un certain vice-pésident du FN particulièrement médiatisé ? A-t-elle donc tant de temps à perdre alors que son parti brûle dans les flammes d’un enfer d’affaires judiciaires ?  Que ce soit celle du micro-parti Jeanne et de son pendant commercial, Riwal, à cause duquel des journalistes de Médiapart, pour avoir voulu faire leur travail se sont vus menacés de mort par des proches de la présidente du FN ?  Mais également, ce candidat du Puy de Dôme condamné pour avoir tenté d’écraser avec son véhicule un passant parce qu’il était noir… Où les soupçons de fraudes massives (7,5 millions d’euros…) au parlement européen ? Ou cet autre candidat dans l’Allier, qui a du démissionner parce qu’il avait été mis en examen pour détention d’images pédopornographiques ? Et pour terminer (on va arrêter là cette longue liste de faits divers encombrants et navrants pour celle qui prétend chaque jour relever la France et aimer son pays, que son parti salit si visiblement), comble de la violence et du racisme, ce candidat de Lozère qui propose  purement et simplement sur sa page Facebook de « couler un ou deux bateaux poubelles » avec « quelques mines bien placée », assorti d’une photo d’un bateau de migrants noirs, ou dit qu' »on saura bien trouver » Christine Taubira (sic)  « lorsqu’ éclatera le grand soir » ?

Aussi, pendant que Madame Le Pen, présidente d’un parti si manifestement sinistré et grillé, aux valeurs morales plus que discutables au vu de la médiocrité et de l’incurie de ses candidats, préfère s’en prendre à un journaliste, comme cela est l’habitude de ce parti qui respecte si peu les règles démocratiques et républicaines, je m’exprime quant à moi en mon âme et conscience en écrivant haut et fort que le mépris social dont elle l’affuble ne ferait que répondre après tout à celui que nous adresse tous les jours, en quantité invraisemblable, dans la rue, sur les réseaux sociaux et dans la vie quotidienne par leurs pratiques et leurs propos discriminatoires (quand ce n’est pas par la violence physique), dans un vocabulaire si souvent approximatif (alors que moi-aussi, je suis du même peuple) les militants et sympathisants du FN, colporteurs infâmes de ses thèses désastreuses. Être du peuple justifierait-il selon Madame Le Pen, toutes les dérives ? Piètre conception du peuple que voilà. La mienne est plus noble, et ne saurait se confondre au seul FN, fort heureusement, pour le salut de ce peuple là… Point barre.

Alors, si comme moi vous soutenez ce journaliste là, qui a bien raison de pointer avec humour la sur-médiatisation de ce parti, partagez tout cela partout où vous le pouvez, et comme moi, retwitter si vous en êtes, et que voulez comme moi à votre humble façon, témoigner votre solidarité avec Michel : « Ce sourire en boucle, cette image inévitable, tous les jours, à toutes heures, en boucle… jusqu’à la victoire?« . 

NON. Nous luttons, agissons, avançons et combattons. Voilà, voilà….

4 réflexions sur “solidarité avec @mompontet #FN #antifa

  1. Joli billet, effectivement, mais j’ai tout de même un doute sur un point : que le FN soit sinistré et grillé. Je crois plutôt que parmi ceux qui comptent voter FN, très peu changeront d’avis, et que la majorité des électeurs du FN considèrera, au mieux, qu’ils n’en ont rien à cirer des turpitudes dénoncées, au pire, qu’il s’agit d’un complot des adversaires du FN, sinon des adversaires des « Vrais Français », au pis, qu’ils sont tout à fait d’accord avec les « turpides ».

    Je crois qu’on en est au stade où toute exposition de fait condamnant le FN ne fait que renforcer la volonté des frontistes et sympathisants de le porter à la victoire. Ils veulent leur revanche, car, selon eux, on leur doit une revanche.

    Le FN est en voie de remporter son pari. Et déjà, les fauxcialistes accusent à gauche et à droite, surtout à gauche, prétendant n’avoir aucune responsabilité. C’est de la faute aux frondeurs, c’est de la faute à la vrauche, c’est de la faute à Mélenchon, s’égosillent-ils, probablement terrifiés à l’idée de se regarder dans un miroir et d’y découvrir les raisons pour lesquelles beaucoup de la vrauche et parmi les écologistes ne se voient pas déposer un bulletin dans l’urne pour voter PS (ou UMP, UDI…).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.