SCOOP EXCLUSIF : GaucheDeCombat annonce la Libération d’une dizaine de journalistes !

CaptureOsons un mauvais jeu de maux probablement pratiqué par d’autres : Libération a donc libéré ses (vrais ?) journalistes. Ne restera plus que les autres, les soumis, les acquis au libéralisme triomphant et au fauxcialisme bon teint, si accommodant avec le libéralisme prédateur. Mais aussi ceux qui doivent bien croûter. On connait.  (Demeure encore Quatremer… Soupir : la vie est parfois injuste…). Avec à leur tête un libéral financier de l’information plus qu’un journaliste, qui peut passer sans encombre de journaux en journaux, vu leur couleur, si conforme à la sienne…

« Mais venez donc en au fait, Monsieur Gédécé ! Qui sont donc ses vrais journalistes libérés ? », me direz-vous ? Ceux qui découpent leur carte de presse en public devant des pigistes probablement incrédules, voir carrément énervés (ils apprécieront la beauté du geste… ou pas)  pour faire du buzz sous prétexte de solidarité,  alors que comme le disait un twittos à l’instant, il n’oubliera certainement pas qu’il l’est encore au moment de sa déclaration d’impôt ? Ou ceux qui investiguent encore, vraiment, et ne se contentent pas de rediffuser plus ou moins intempestivement des dépêches d’ agences de presse…  Ma réponse, on la connait, elle est ici. Merci pour eux.  Bon, chacun connait toutefois mes (nos) réticences face à un journal qui fut autrefois de gauche, mais l’est devenu si peu… Mais cette (longue… Trop longue ?) précaution liminaire prise, je tiens tout de même à signaler l’ initiative de ces valeureux guerriers de l’information qui, plutôt que de succomber à la dépression qui en guettait certains suite à leur licenciement, ont choisi de prendre le taureau par le cornes et leur destin en main  : « LJ », pour Les Jours, un nouveau site d’information en ligne lancé en partie par des transfuges de Libération, après le plan massif de départs volontaires en 2014.

Capture

source

Ils ont ouvert aujourd’hui leur site dédié :

CaptureJe me suis inscrit sur leur fil d ‘actus, histoire de voir… Leur projet ?

Les Jours sont obsessionnels. On n’y trouvera pas de rubriques traditionnelles, l’actu y sera traitée via le filtre d’« obsessions », qui ne sont pas encore toutes définies, mais qui reflètent des problématiques actuelles fortes. Par exemple l’eau, les nouveaux rebelles, la communication, les frontières, les identités, les nouvelles radicalités… aucune obligation de couvrir tel ou tel champs.

« Les questions seront simplement : est-ce qu’on a envie d’y aller ? Pour raconter quoi ? Comment ? A combien ? » Le site, promettent-ils, sera « beau – la mise en scène est importante, pas question d’utiliser de simples photos d’illustration » et à l’écriture un poil relevée…

Voilà, je crois avoir tout dit. A part qu’il est payant… Forcément. De plus en plus, hélas, l’information de qualité, ça se paie…. (Tant pis pour les chômeurs qui, comme moi, ne peuvent pas se payer à la fois @si, Médiapart et… ce nouveau venu. Mais ils devraient quand même penser aux blogueurs désargentés, ces gens là, non). En tous cas, si vous avez des questions, faites comme moi, lisez cet article de Télérama, à qui j’ai emprunté photo et dernier extrait.  Ahhh, mais non, j’oubliais ! Les réactions de certains de leurs confrères. ça fait plaisir à voir :

Capture

Bonne chance, les Jours J. Je ne manquerai pas de vous suivre. Et de vous étrillez comme je sais si bien le faire si cela s’avère nécessaire. Vivement le plaisir de vous lire… (Putain, 6 mois, c’est long…).