Valeurs actuelles (encore) condamné… La liberté d’expression menacée ?

Une fois encore, par ce jugement, c’est la liberté d’expression qui est attaquée, et plus encore, la liberté de témoigner du quotidien invivable de millions de Français qui ne supportent plus les campements illégaux, écrit l’hebdomadaire sur son site internet, il convient simplement de s’interroger sur une question majeure pour notre pays : » la liberté d’expression est-elle la même pour tous ? » (source)

/

Là encore, comme dans le sujet précédent, l’extrême-droite ose sans rire se draper derrière la liberté d’expression (un argument d’autorité, devenu sans appel depuis le drame de Charlie Hebdo…), pour répandre la haine, sans répit, durablement. On se souvient qu’ils étaient montés au créneau pour défendre leur ami spirituel, Zemmour, au moment où il a été chassé d’iTélé.  Ils ont  été plusieurs fois condamnés, ici pour leur islamophobie, ont à maintes reprises colporté les rumeurs les plus folles, et sont même allés jusqu’à dénoncer leurs collègues journalistes, ce qui avait alors fait réagir, à juste titre,  l’ensemble de la profession. Pourtant, cela n’empêche nullement l’un de leurs journalistes émérites, François d’Orsival, de sévir sur les plateaux de télé… Ni que les professionnels de la profession continuent de le prendre au sérieux, et ce qu’il dit pour argent content. Un personnage crédible, vraiment ? Serait-ce dû à son éminente fonction de représentant de la presse française ? Alors, vous comprendrez, après cela, que lorsque j’apprends que ce même journal a encore été condamné, cette fois pour provocation à la haine envers les roms, certes, j’en sois content. Surtout que cette haine là est à mon sens un peu trop impunément propagée, y compris au plus haut sommet de l’état.  Cependant, je constate que les condamnations peuvent toujours pleuvoir sur son rédacteur en chef,Yves de Kerdrel, elles sont si dérisoires en regard des dégâts sociologiques qu’elles causent, que cela ne change rien. Comment voulez vous qu’une simple amende de 3000 euros puisse dissuader des gens et des journaux pareils ? Cela et ridicule, et ne sert qu’à masquer une certaine indigence des sanctions envers le racisme ordinaire. Et un sentiment d’impunité qui ne fait qu’accroître le sentiment dans les différents communautés visées par ce genre de torchons qu’il y a deux poids, deux mesures, que certaines communautés sont plus épargnées que d’autres, et voilà à quelles formes de tensions notre pays abouti actuellement. ça, c’est bien actuel. Et ça, ce sont mes valeurs à moi.