Montebourg publie ses notes à Hollande

Montebourg avait raison… Et Hollande est (toujours) aveugle

Montebourg, sur son blog, publie depuis aujourd’hui grâce à Laurent Mauduit un certain nombre de notes qu’il avait adressées, alors qu’il était en exercice, à François Hollande. La première est intitulée : « le plan C, comme croissance ». On comprend mieux en la lisant qu’il ait été conduit à démissionner… Et quelles sont depuis les conséquences de la non-observation de cet avis.  Les critiques qu’il formule à l’endroit de la politique européenne, trop restrictivement austéritaire ¹, et le danger qu’il y a de suivre à la lettre des règles dont de nombreux économistes réfutent l’efficacité sont plutôt intéressantes… Surtout au regard de la politique actuellement conduite  par le gouvernement, encore plus  soumise aux diktats des technocrates européens (que l’on sait si fortement indexée sur l’avis de la chancelière allemande) qu’en 2012, avec un ministre acquis de fait, par son parcours, à la fois à la doxa libérale et aux avis des puissances économiques dominantes avec lesquelles il s ‘est montré si complaisant… (comme l’excellente émission qu’est Cash Investigaton l’a encore démontré hier).

Capture

Quand cette note parle du budget le plus récessif depuis plus de trente ans, les faits ne peuvent hélas que donner raison à l’ancien ministre de l’économie, que je n’apprécie pas particulièrement, je tiens à le préciser. Mais il a été cohérent avec lui-même. Et ce n’est pas fini puisque nous venons d’apprendre que la Commission Européenne demande 4 milliards d’économies supplémentaires pour respecter nos engagements en matière de réduction des déficits publics. L’exemple récent de l’annonce de la suppression de 22000 postes dans le domaine hospitalier, comme s’il avait vraiment besoin de cela, m’apparait amplement suffisant pour démontrer mon propos… C’est tout l’enjeu du combat (certes bien dérisoire et bien peu efficace à mon sens, comme l’histoire le démontre depuis deux ans) des frondeurs, qui apparait d’ailleurs bien plus populaire que ce qu’en révèlent les médias et que ne le prétendent  les solfériniens purs et durs… Ces gens que j’ai pris l’habitude de qualifier à juste titre de #fauxcialistes, tant ils trahissent, de fait, le socialisme originel, comme je peux le démontrer à qui voudra. A la vue de cette note, on peut en tous cas mesurer à quel point Hollande non seulement pouvait être en capacité de juger ce qui allait se produire, mais encore comment il a été manifestement aveuglé par sa propre idéologie libérale personnelle. La suite, et les décisions en matière économique, l’a en effet clairement démontré… Le mur que dénonce Montebourg, Hollande n’a-t-il pas foncé allègrement dedans ? Nous y sommes.

.

¹ Ceux qui ont eu la possibilité de regarder l’excellent reportage « puissante et incontrôlée : la troïka« , que j’ai vu récemment sur Arte, ne pourront qu’être d’accord sur ce point !