Mais où est passée la ministre de la culture ?

Vous pouvez vous passer de lire l’édito de Mariane du jour, il est totalement inintéressant. N’y allez pas. Un type quel que soit son aura journalistique qui se dit que reprendre les mots de l’adversaire, ce n’est pas si grave, franchement… Voilà quoi. Il a même accompli l’exploit de de me faire (presque) respecter François Hollande, pour le coup. Mais enfin, quand même, il a raison Macé-Scaron : « Le chef de l’Etat a été taclé notamment par Aurélie Filippetti, toujours apparemment ministre de la Culture en raison de l’évanescence politique de l’intermittente Fleur Pellerin. » C’est vrai ça, la question est intéressante : a-t-on encore, en France, une politique culturelle … et la ministre qui va avec ? je pose la question. Y a des cultureux qui me lisent ? Réactions appréciées…

4 réflexions sur “Mais où est passée la ministre de la culture ?

  1. Le Ministère de la Culture ne sert à rien.
    Il faudrait l’inclure dans celui de l’Éducation Nationale.
    Ça fera des économie et un/une potiche de moins à rémunérer.

    Je suis un « cultureux » autodidacte et curieux. Pas besoin d’un/une ministre pour me guider.
    La Culture peut aisément avoir sa place à l’école. Et quand on en sort, de l’école, pour certains (c’est mon cas) à défaut d’être intelligent, on peut être cultivé.

    Aimé par 1 personne

  2. Pour résumer : la politique du ministère de la culture c’est comme la politique du ministère des affaires sociales. Ça licencie en silence à chaque coupe budgétaire. Sans grandes vagues : des petites structures qui balancent de petits nombres de personnes. Avec le même résultat total qui finit par faire beaucoup de monde…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.