Quand même Hollande reprend, comme Valls, le vocabulaire de l’extrême droite, franchement, ça craint…

Quand François Hollande reprend le vocabulaire de l’extrême droite, peu de temps après que son premier ministre ait fait de même avec l’expresssion « islamo fasciste« , provenant en droite ligne des mouvements identitaires, franchement ça craint :

Capture

(source Le Monde)

Jamais je n’aurais pensé qu’un jour je me verrais effleuré par l’idée d’avoir à épingler mon  propre Président de la République  sur mon blog secondaire dédié à ce genre de saillies navrantes de bêtise… qui doit faire la joie d’un blog (suisse) du même nom.  Un coup de pub qu’on aurait peut-être pu, au plus haut sommet de l’ État, lui éviter…  Surtout le jour où les mots malheureux et incompréhensibles (pour beaucoup de défenseurs des droits humains) du président du CRIF ont mis le feu aux poudres… et donné l’impression d’une compromission avec l’extrême droite de ce pays.  Et l’on va ensuite hypocritement s’étonner de ce que les représentants français  du culte musulman déclinent l’invitation au dîner du Crif…. Et si l’on avait dit, suite à une action coup poing dont  la LDJ a le secret, que tous les juifs étaient des terroristes en puissance, auraient-ils eu le cœur de venir répondre à une invitation des musulmans de France ? Tout cela est à la fois abject et inquiétant…  Il y a en France un vrai climat de guerre civile et de contamination par l’extrême droite et notamment du FN qui m’inquiète au plus haut point. Il est vraiment temps d’y mettre fin. En commençant par surveiller notre vocabulaire. Les mots sont importants 😉 dans cette bataille idéologique que l’extrême droite semble en passe de gagner, devant l’inertie et le manque d’efficacité des milieux humanistes de notre pays. Et dans ce combat là, socialistes, je ne vous félicite pas.

C’est à lire : « Français de souche » : généalogie d’un concept manipulé par l’extrême droite