#PS : #Valls les cumule… Devinez quoi ?

2984288531_1_3_9XrfQ61B« Dans un pays qui n’est plus vraiment communiste, le Premier ministre a tenu des propos qui ne sont plus vraiment socialistes. »

Les français seront ravis de savoir (si les médias les en informe… vraiment) que dorénavant, tous leurs acquis sociaux sont purement et simplement supprimés, par la grâce du Sieur Valls, calife à la place du calife… En effet, lors de sa visite en Chine, il s’est ingénié à rassurer les investisseurs chinois par des mots qui en disent long sur son niveau de socialisme :

« L’image selon laquelle nous ne r­éformons pas le marché du travail et qu’il est impossible de licencier est fausse […]. La protection de l’emploi est plus forte en Allemagne qu’en France. On parle aussi beaucoup des 35 heures, mais ce n’est qu’une durée de référence. On travaille en moyenne davantage en France qu’en Allemagne. »

« Comme vous le savez peut-être, pour répondre à ce flux de touristes, nous sommes en train de faire voter au Parlement l’assouplissement de la réglementation concernant le travail du dimanche, afin que les touristes, notamment chinois, puissent faire leurs achats également ce jour-là. Le samedi, [ils] iront à Versailles et au Louvre, et le dimanche, ils feront leurs courses non plus à Londres mais à Paris. »

« La France est un pays qui vous attend […]. Ne craignez pas notre droit, ni notre droit social, ni ce qui est la réalité française. La France est un pays qui vous permettra de faire de belles affaires. » (source)

Un déluge de garanties anti-sociales qui, dans le sillage de la loi Macron, n’ont manifestement pas suffit pour réussir à convaincre, puisque le premier ministre est revenu bredouille, malgré son discours rôdé pro-entreprises…

Deuxième bourde, sa déclaration concernant les mesures contre le terrorisme : « il n’y a pas de Patriot Act« … Beaucoup de défenseurs des droits de l’homme sont en droit d’en douter fortement au vu des dernières actions de ce gouvernement… Profs suspendus pour avoir fait œuvre de pédagogie, un enfant de 8 ans convoqué au commissariat pour apologie du terrorisme, flicage d’internet généralisé, et l’ensemble des musulmans soudain devenus suspects, quand des responsables de parti politique quant à eux peuvent se permettre toutes les outrances, y compris les plus violentes,  et tous les délits, voilà qui n’est pas loin de ce programme ultra-sécuritaire américain.

Enfin, dernière déconvenue de ce socialisme là, bien que le premier ministre en personne ait condescendu à soutenir un obscur candidat socialiste en bravant courageusement l’obscurité, la cuisante défaite fortement probable et annoncée du PS dans le Doubs pour remplacer l’ex-député Moscovici. Qui, cela va de soi, selon ces gens là qui ont toujours raison contre les réalités sociales de ce pays, ne doivent rien à la politique anti-sociale de ce gouvernement là, bien sûr… Et quand bien même il rame de toute évidence  à contre-courant historique du mouvement qui s’esquisse actuellement en Europe,  gros du mécontentement populaire face aux logiques austéritaires qui sont le fait de ces gens là, du PS à l’UMP. Je compte d’ailleurs sur Varoufakis, qui doit se rendre ce soir à Paris pour rencontrer l’indéracinable Sapin,  pour leur mettre les points sur les i.… Inutile de dire de plus que, cela va de soi, l’augmentation du vote d’extrême-droite ne doit rien à l’action du Parti Socialiste, dans ce qu’il a de plus libéral, et  pourtant si inefficace en matière de lutte contre le chômage… N’en déplaise à Mr Cambadélis qui déclare sans rire que « Le PS est la gauche qui se bouge pour la croissance, pour l’emploi ». Je pouffe… Quel tartuffe.