A l’#UMP comme au #PS, on ferme les yeux sur le #Qatar. Et pourtant… #terrorisme

PHO0990cb60-98ed-11e4-a1d4-039b03f34ee1-805x453

Qatar Charlie HebdoForcément, modeste blogueur politique lambda désargenté et dépourvu de tout statut et de toute structure d’investigation, je n’ai pas les moyens de vérifier (j’aimerais bien !), pour être tout à fait honnête sur le thème que je vais aborder ici.  Pourtant, si je recoupe un certain nombre d’informations provenant de sources identifiées et crédibles, il semblerait que le Qatar pose problème, et pas pour rien.  Auparavant, je négligeais de creuser les « infos » de ceux qui évoquaient ce sujet, préférant  parier sur une islamophobie récurrente, hélas, dans notre pays. Il faut dire que les principales critiques provenaient du milieu footballistique, dont je ne suis guère (voire pas du tout) féru… ¹  Ou du FN (qui m’horripile). Mais un précédent article sur Lemaire m’a mis la puce à l’oreille. Par acquis de conscience, j’ai préféré vérifier…   Pour résumer, le Qatar financerait le terrorisme international…  j’ai donc investigué en fonction de mes maigres moyens, et en googlisant un peu, il semblerait que cette rumeur, comme d’habitude, repose sur une certaine vérité, mais déformée :

« De fait, ce n’est pas l’Etat qatari qui aurait financé les djihadistes mais de riches qataris, au début de la guerre civile en Syrie.  » « Khalifa Muhammad Turki Al Subaiy et Abd Al Rahman bin Umayr Al Nuaymi, sont des financiers avérés de l’Etat islamique ou d’Al Qaida. Al Nuaymi, un ancien président de la Fédération qatari de football, fournirait 2 millions de dollars par mois aux djihadistes en Syrie. »

 Pourtant, d’un côté de l’échiquier politique comme de l’autre, on prétend que cette rumeur serait infondée…  Le président de l’UMP, qui ne se cache nullement de ses relations privilégiées avec ce pays, nous dit ceci :
« Le Qatar est un pays ami de la France. Pas depuis moi, c’est François Mitterrand », a poursuivi Nicolas Sarkozy. « Vous croyez que François Mitterrand, Jacques Chirac, moi-même hier, François Hollande aujourd’hui on aurait cette politique d’amitié avec le Qatar si nous pensions que le Qatar c’était uniquement le financeur du terrorisme ? ». « C’était le financeur du terrorisme? ». « Je n’en ai aucune preuve ».
De l’autre, au PS, le ministre des affaires étrangères qu’est Laurent Fabius nous dit cela :
« Laurent Fabius admet que les accusations contre le Qatar reviennent « très très souvent ». Mais, assure-t-il, « nous avons opéré les vérifications nécessaires ». Et, « quand je dis les vérifications nécessaires, c’est les vérifications par tous les services dont nous disposons et cette accusation, pour ce que concerne la période depuis laquelle nous sommes au gouvernement, est infondée ».
Et donc, l’ensemble des journalistes qui ont travaillé sur le sujet, comme les derniers rapports sur le terrorisme du département d’Etat américain mentiraient ?  Me voilà obligé, contre mes convictions éminemment antifascistes, de me considérer dans ce cas en accord avec le FN, contre toute attente… Marine le Pen, devant le parlement européen, déclarait ceci  :
« Lorsque l’on voit M. Fabius et M. Nicolas Sarkozy venir nous dire, contre tous les éléments de renseignement de tous les pays sérieux, que le Qatar n’a rien à voir avec le soutien ou avec l’armement des fondamentalistes islamistes, je crois qu’il s’agit d’un véritable mensonge d’Etat« . (source)
En effet, le Qatar peut toujours se désolidariser de tout financement avec le terrorisme qu’est le djihadisme, puisque ce n’est pas l’état Qatari qui le finance, mais seulement certains riches qataris….  La nuance est subtile.
.
Pourtant, selon Le Monde diplomatique, un journal indispensable que l’état français, par son absence de financement (contrairement à de moins méritants, comme Closer),   tente  d’étouffer, le Qatar serait « le club Med des terroristes« …  « La vérité est que, sans les financements importants que l’EI a reçus de certains individus au Qatar, il n’y aurait pas eu de guerre au départ. » L’accusation est suffisamment grave pour s’interroger sur l’attitude de la France, à droite comme dans une certaine gauche, envers ce pays à la moralité particulièrement discutable. On ne peut en effet pas prétendre faire la guerre au terrorisme et rester dans cette ambiguïté…
.
.
¹ Une question footballistique dont je me désintéresse, mais pas en revanche de la question sociale et humanitaire sur le chantier du futur Mondial 2022, et de ses milliers de morts dont on ne parle guère ici…  Ainsi que de la question de l’esclavagisme pratiqué couramment sur ce chantier avec la bénédiction des autorités. Que la FIFA serait bien avisée de prendre en compte et de ne pas sacrifier sur l’autel de l’argent roi. Tout comme l’état français, probablement gêné aux entournures par l’importance des investissements qataris en France… L’argent achèterait-il donc tout, y compris la mort de ceux de Charlie hebdo ? Je pose la question…
.