Petit guide de l’ @ctiviste démocrate à l’assaut de la fachosphère et de la réacosphère #antifa

HAINE-620x400

plaque2015Tu es démocrate ? Tu es attaché aux valeurs républicaines telles que symbolisées par la devise inscrite au fronton de nos mairies, dont il y a en effet tout lieu d’être fier si elles étaient davantage appliquées  ? Tu es préoccupé(e) par la banalisation des idées racistes, xénophobes, anti-roms, islamophobes et sexistes dans notre pays ? Tu en as marre de laisser le champ libre au FN et à son ersatz, le RBM (Rassemblement Brun Marine), aux identitaires de tous poils, aux adeptes de Zemmour, Finkielkraut, Soral, Dieudonné, Sarkozy, Estrosi, Ciotti et tutti quanti ?  Malgré toutes les prédictions des experts politiques et autres médiacrates, tu ne te résous pas à ce que l’extrême-droite l’emporte aux prochaines élections ? Pas besoin d’être un dangereux gauchiste genre bolchévique hirsute le couteau entre les dents…. : ce billet est pour toi ! C’est un texte qui se veut participatif, qui évoluera au fil du temps et des contributions. Aussi, ne t’abstiens surtout pas de le commenter, de proposer des modifications, des ajouts, des corrections. Pour l’intérêt de tous et l’efficacité de ce petit guide pratique.

1. Ne t’abstiens jamais de commenter et de contre-argumenter (poliment si possible, ne pas s’abaisser à leur niveau) chaque fois que tu constates sur le net, quel qu’en soit l’endroit, que des propos attaquent un groupe d’individus en raison de leur appartenance religieuse, ethnique, sociale ou nationale. Montrer son opposition, calmement et fermement, avec des mots simples, est la première étape de la démarche proposée ici. Savoir dire NON, je ne suis pas d’accord avec vous, c’est facile. Suffit de commencer.

2. Si tu t’abstiens de commenter les propos antidémocratiques et discriminants, les fachos et les réacs, eux, ne s’en privent pas, contrairement à toi. Regarde à quel point leurs réactions médiocres et nauséabondes pullulent sur certains sites, certains blogs, certains journaux… réagis ! Ne leur laisse pas – jamais –  le champ libre.

3. Ne perds pas de temps à discuter avec eux. Les trois quarts du temps, crois en ma vieille expérience, ils ne sont pas perméables aux arguments rationnels. Mais si tu as beaucoup de temps, tu peux toujours les titiller pour t’amuser, cela aura au moins le mérite d’affuter tes réflexes d’auto-défense idéologique…

4. Répertorie pour la communauté les comptes twitter, facebook et d’autres réseaux sociaux qui t’apparaissent contraires aux valeurs démocratiques et républicaines, et fais en profiter la communauté en les diffusant largement, par le biais de messages privés (le faire en public mettrait la puce à l’oreille à nos ennemis et leur permettrait de changer de pseudo au fur et à mesure de nos signalements..). . Mais attention ! Que les noms qui y figurent soient réellement auteurs de propos visiblement et ouvertement racistes, xénophobes, homophobes et sexistes ! Il n ‘agit pas, comme certains antifas en ont le travers, d’aller chercher des poux dans la tête des chauves, en se livrant à une folie interprétative contre-productive… Ce guide doit parler à TOUS les démocrates, et non à une élite auto-proclamée repliée sur elle-même et composée de quelques individus seulement. Notre force, c’est notre nombre.

5. Démontre et démonte chaque fois que possible et nécessaire les liens existant entre les différents réseaux d’extrême-droite et les personnalités politiques et médiatiques. Faire cela, c’est couper les milieux d’extrême-droite de leurs soutiens car seules quelques personnalités en nombre restreint peuvent résister à une telle contre-publicité et assumer publiquement leur racisme, leur sexisme, leur homophobie, etc…

6. Nous sommes plusieurs dans la blogosphère à avoir mis au grand jour les stratagèmes et les manipulations utilisées par certains militants d’extrême-droite pour assoir leur visibilité sur la toile. Ainsi le fait d’utiliser plusieurs ordinateurs, et de multiples pseudos ou noms en apparence réels, provenant parfois, suprême ruse (ces gens là ne reculent devant rien) de la communauté qu’ils mettent en accusation, est un procédé courant. Ainsi, alors qu’ils ne sont qu’une douzaine au départ, ils peuvent facilement et rapidement donner l’impression qu’ils sont très présents sur les réseaux sociaux, par centaines. Ne vous laissez ni impressionner ni abuser. Je vous propose  de contrer ce stratagème en élaborant nous aussi un « pôle de contamination démocratique » des réseaux sociaux. Il convient, et c’est urgent, de réinvestir les réseaux sociaux là où se trouvent nos ennemis. No passaran !

7. Ne vous identifiez jamais avec votre vrai nom. Certains de nos ennemis sont particulièrement dangereux, et il convient d’être prudent, pour vous et pour ceux qu vous sont chers. N’hésitez pas, tous comme eux, à multiplier les pseudos.Ne donnez pas de détails personnels (profession, localisation, activités personnelles…) qui pourraient vous trahir, et vous faire trop facilement repérer.

8. Si vous ne pouvez le faire vous-mêmes, envoyez sans tarder les coordonnées des sites ou comptes de réseaux sociaux qui diffusent des propos discriminants. Pour cela, constituez vous une liste de diffusion dans votre compte mail dans laquelle vous intégrerez tous les lanceurs d’alerte connus, ou moins connus. c’est un préalable avant toute action dans le sens indiqué dans ce guide. Ensemble, on est plus forts… et plus efficaces.

9. Si vous en connaissez, n’hésitez pas à faire connaitre aux journalistes vos trouvailles sur internet. Tous les nids de vipères réac et fascistes, voire ouvertement nazies, doivent être rapidement connus pour être débusqués et neutralisés. Ces vampires de la misère humaine et de la sous-information  n’aiment guère en effet  la lumière…

10. Chaque fois que vous commentez, sur quelque support internet que ce soit, un propos réac et facho, n’oubliez jamais que vous n’êtes,  tous comme eux, pas sensés ignorer la loi… Aussi, ne postez aucune publication qui pourrait vous être reprochée demain par un tribunal…

11. Enfin, aucun guide ne saurait être complet et utile sans être associé à des cartes, qui vous permettront de vous orienter en milieu hostile… Bien sûr, je connais les principaux sites et blogs d’extrême-droite, ainsi que certains comptes twitter emblématiques de la bêtise de ces gens là. Si je peux vous être utile… Mais loin de moi la prétention de les connaître tous, et il est d’autant plus difficile de le débusquer que certains avancent masqués… Aussi, pour démarrer, je vous conseille en ce qui concerne les blogs de vous reporter à l’excellent travail (je n’en connais pas de pareille ampleur ailleurs..) réalisé par Le Monde, une cartographie des blogs politiques. il vous suffira de vous rendre à la rubrique extrême-droite, judicieusement colorée… en brun.  Vous pouvez également vous rendre sur la cartographie des réseaux d’influence de la Blogosphère d’extrême droite, visible sur médiapart, ici.

Voilà. Ceci est un premier jet, un projet de publication d’un guide qui gagnerait à être enrichi, plus élaboré peut-être, mais qui a le mérite d’exister… je compte sur vous pour m’aider à le parfaire et surtout, à le diffuser le plus largement possible afin que le plus grand nombre (je le répète, c’est notre force face à cette fachosphère certes minoritaire, mais agissante, elle… ) puisse s’en emparer et l’étoffer, l’approfondir, l’affiner et l’illustrer. je pense qu’il n’a jamais été aussi utile et nécessaire. Mais si vous m’avez lu jusqu’ici, c’est que vous le savez déjà… Et ce n’est probablement pas un hasard s’il vous est proposé le jour de la publication d’un brûlot islamophobe que je n’ai franchement pas hâte de lire…. Alors, tous à vos claviers !  La guerre est déclarée ! Sus aux fachos et aux réacs de tous poils !

2 réflexions sur “Petit guide de l’ @ctiviste démocrate à l’assaut de la fachosphère et de la réacosphère #antifa

  1. @david burlot : tout comme D.Goux et jegoun, tu n’es pas le bienvenu ici. Si tu n’aimes pas, ne viens pas. Pas besoin de trolls anti-gauchistes primaires ici. N’y reviens pas. Sinon, la prochaine fois, c’est mon pied au cul.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.