Ségolène Royal est-elle vraiment encore ministre de l’écologie ?

BD_L__engrenage_de_l__imposture_On peut en effet en douter, à la faveur des décisions et prises de positions qui sont les siennes... toutes plus ridicules les unes que les autres, et qui vont à l’encontre de la vocation de son ministère.  Après l’abandon si honteux de l’éco-taxe, que les contribuables n’ont pas fini de payer, voilà qu’elle défend l’augmentation du prix du billet SNCF en 2015… Pourtant, on m’excusera d’être aussi trivial et matérialiste, mais si le train est plus cher, les français les plus modestes, comme j’y suis moi-même contraint, ne prendront-ils pas davantage leur voiture ? Et donc, n’y aura-t-il pas davantage de monde sur les routes, de pollution, de dégradation des voies de circulation, d’argent public gâché, et de zones rurales inaccessibles autrement qu’en voiture  ? Tout cela n’est-il pas nuisible à l’environnement, et contraire aux intérêts collectifs en termes d’aménagement du territoire, en outre ?