A qui vont mes pensées de Noël

les-pauvresAujourd’hui, jour de réveillon oblige, pas de billet soutenu et profond. je souhaite simplement avoir une pensée toute particulière et m’associer du fond du cœur à tous ceux et celles qui le passeront seul(e)s, aux chômeurs (dont je suis…) dont le nombre augmente inexorablement sans qu’aucun gouvernement de droite ou de  « gauche » n’ait réussi à l’enrayer, et qui n’ont pour seule préoccupation que de les contrôler et de supprimer leurs allocations, faute de leur retrouver un emploi, aux sans abris et aux mal logés dont les droits sont bafoués sans vergogne, aux femmes victimes de violences conjugales, à ceux qui ont du mal à se payer du chauffage, à ces noirs d’Amérique du Nord qui vivent dans la peur d’être abattus, au point que même les policiers noirs craignent leurs collègues dès qu’ils enlèvent leur tenue de service, aux victimes de discriminations de toutes sortes, qu’ils soient gays ou lesbiennes, arabes, musulmans, roms ou juifs… et enfin aux victimes de toutes les guerres, de la faim, des violences et de l’oppression.

je suis conscient  que tout cela peut faire assez prêchi-prêcha, mais je m’en fous : mes vœux sont sincères. Et je suis athée.

Joyeux Noël à tous ceux qui peuvent être heureux… Tout mon soutien et mon amitié aux autres. je souhaite à tous des jours meilleurs.

4 réflexions sur “A qui vont mes pensées de Noël

  1. Mon souhait : que l’ensemble du peuple envoie une bonne fois se faire empapaouter : la mafia du cac 40 et ses larbins au niveau national. Et que l’impulsion de Cyriza se développe rapidement sur l’Europe (au moins occidental dans un premier temps) et balaye toutes les cliques de bourgeois affairistes qui se plient aux exigences démesurées et anormales de la finance internationale. Na !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.