le cadeau de Noël fait aux roms par le maire communiste de St Denis et l’Etat français…

Outil-collectivitesBien que les températures aient significativement remonté ces derniers jours, il ne m’est pas apparu qu’il soit souhaitable de dormir dehors en ce moment. Mais l’état français et le maire de Saint Denis ont manifestement un tout autre avis, puisqu’ils ont prix la décision d’évacuer 300 roms d’un bidonville. Pas de trêve hivernale donc pour ces gens là… Les bonnes âmes que sont nos autorités pourront toujours se réfugier derrière la nécessité et l’«arrêté de péril» pris par la mairie communiste de Saint-Denis. On pourrait éventuellement souscrire à l’argument s’il n’était particulièrement hypocrite, puisqu’à part trois familles seulement, les 280 autres n’ont eu aucune solution de relogement. Et donc, tout le monde se fiche éperdument que toutes ces familles, ces femmes, ces enfants vivent dans la rue à l’approche de l’hiver, et des fêtes de fin d’année ?  Et tout cela dans l’indifférence générale…. ? Honte à nous ! Et honte à ce gouvernement qui peut se vanter d’établir un record de chasse aux roms… Que n’aurait-on entendu sous Sarkozy ! Jusqu’à quand l’Etat se permettra-t-il ainsi d’enfreindre les lois qu’il édicte lui-même, au risque de sa propre crédibilité ?

Roms : que le gouvernement respecte la loi !

14 réflexions sur “le cadeau de Noël fait aux roms par le maire communiste de St Denis et l’Etat français…

  1. Les gamins sont priés de trouver une autre école. Un gars qui a un boulot est « relogé » à 60 km de son emploi et prend désormais le train à 4h30 pour aller au taf. On met un bout de famille à un bout de l’Île de France et l’autre bout de la famille à l’autre bout de l’Île de France. Quand la connerie est au pouvoir…

    J'aime

  2. Il est facile de s’insurger sur les décisions que peuvent prendre des municipalités concernant les roms…. quand on n’a pas cette population dans sa commune. Le ton change lorsque ceux-ci « débarquent » dans notre ville et où on s’aperçoit que ce ne sont pas des tendres ni même des respectueux de la ville qui les accueille.
    Certes cela se passe le plus souvent dans une commune communiste plutôt qu’une autre. Donc forcément ce sont les cocos qui trinquent.
    Cela me rappelle « le fameux bulldozer » de Vitry/Seine lorsque Mercieca (maire communiste) avait « expulser » les habitants d’un petit lotissement sans eau ni même le minimum de commodités. Il avait demandé aux communes avoisinantes de prendre en charge ces habitants le temps de la reconstruction d’un lotissement décent….Personne ne s’est manifesté et ont été donc relogés dans des hôtels. Et les bulldozers ont pu faire leur travail.
    Sauf que ce fait avait été repris par le Canard (encore lui) en dénaturant la situation. Ca avait fait un ramdam du tonnerre… Pensez donc une commune communiste qui expulsent des travailleurs !!!!
    Donc, pour en revenir aux Roms que ceux qui sont « dérzngés » par l’attitude de ce maire, les prennent dans leur commune…. et on en reparlera

    J'aime

  3. à Auroremathe

    À x reprises j’ai hébergé ou j’ai demandé à des amis d’héberger des Rroms que le 115 avait refusé. Que dire de plus ? Nous avons rencontré des gens qui fuyaient la misère et la chasse aux Rroms dans leur pays d’origine. Des gens qui aimaient leurs enfants exactement comme les autres parents. Russians love their children too. Les Russes, eux aussi, aiment leurs enfants chantait naguère Sting.

    Dire que les Rroms ne seraient pas tendres ou respectueux, c’est du même niveau que dire que les Français sont ceci ou cela. On ne peut pas faire de telles généralités.

    Et si un Rrom commet un délit je suis le premier à sévir. Mais je refuse de faire payer 15 000 personnes pour le délit commis par une personne.

    J'aime

  4. Oui, les clichés sur les Roms viennent précisément de ceux qui ,e les côtoient jamais; Jai suivi depuis deux ans des familles de Ris Orangis qui ne souhaitaient qu’une chose, vivre modestement comme tout le monde, avec un boulot (et ils sont prêts à accepter n’importe lequel ) et un logement! En revanche, les donneurs de leçons qui n’ont que le mot « intégration  » à la bouche devraient expliquer comment on peut s’intégrer quand tous les 6 mois on est viré de son logement, même de fortune, on doit rescolariser ses gosses, etc.. en fait en matière de solidité, courage et débrouillardise les Roms ont à nous apprendre. et solidarité aussi, parce qu’ils tiennent ensemble, ce qui ler permet de reconstruire des campements, insalubres certes, mais offrant un abri qu’envieraient les SDF qui dorment dans la rue;..

    J'aime

  5. Alors vous généralisez à 15 000 personnes un exemple ponctuel… et ce n’est pas acceptable sur le plan intellectuel avant même de l’être sur un plan moral.

    Naguère je connaissais un gars qui était gardien à Saint-Martin en Ré. Ses pensionnaires n’étaient pas des enfants de chœur, ça, c’est sûr. Eh bien lui, il voyait les « Parisiens », entendre tous les gens habitant l’Île de France, comme un ramassis de braqueurs de banques, détrousseurs, tueurs, proxénètes et autres malfrats… Je me souviens l’avoir entendu engueuler mon père, cet inconscient qui n’avait pas vu malice à m’envoyer chez sa sœur à Paris alors que je n’avais que treize ou quatorze ans ! Elle habitait le XVIe arrondissement, vous y voyez la densité de malfrats…

    J'aime

  6. Mais ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres et vous n’êtes pas sans savoir -à moins d’habiter au fin fond de la France- que ce que je dis n’est pas « ponctuel ». Autant je me bats pour que chacun et chacune vive décemment et me bats également pour que des personnes aient des papiers et me bats également pour bien d’autres points, ce n’est pas pour autant que j’ai les yeux fermés et parce qu’il est de « bon ton » de se mobiliser pour certains cas que je suivrais.

    J'aime

  7. @auroremathe : à partir de l’instant même où l’on prête à toute communauté quelle qu’elle soit les erreurs, les bêtises, les travers ou les délits de quelques individus seulement, en raison de leur origine, cela porte un nom : le racisme et/ou la xénophobie. Tu es en train de te prêter à cela. Et si tu persévères, je serai contraint de t’exclure. Tu enfreins en effet la page d’avertissement de ce site, et je ne fais aucune exception. Te voilà avertie. Et je n’habite nullement au fin fond de la France, et ne suis pas davantage un bobo ou quelqu’un qui ignorerait les réalités. je ne fais simplement pas comme toi de quelques cas particuliers un dogme immuable. Le partageux, Valérie et moi ne sommes pas de ceux que tu choisis d’ostraciser en prétendant que parce que nous ne serions pas d’accord, nous serions hors réalité. l’argument est un peu facile… Alors, si je ne pense pas que tous les roms sont des voleurs, je serais un idiot, un rêveur ? Non, c’est toi qui est dans le fantasme et la généralisation excessive. .

    J'aime

  8. Tu te trompes lourdement sur mon compte. Le problème est que nous ne pouvons pas discuter, échanger sans que l’un des intervenants soit catalogué.
    Maintenant si tu veux m’exclure libre à toi

    J'aime

Les commentaires sont fermés.