A #Toulouse, on n’aime pas les crocodiles. Mais les machos et les violeurs peuvent y dormir en paix. #sexisme

tumblr_mvsxes7a4l1sy17tso1_1280« Parce que pendant que Projet Crocodiles reste dans les cartons, on continuera de « faire de l’humour » sur les viols conjugaux. » (madMoizelle.com)

Hier, c’était la journée contre les violences faites aux femmes. Pour moi, ce devrait être tous les jours.  je n’ai pas attendu ce jour là pour en parler ici. je voulais donc inclure dans ma revue de presse des blogueuses qui auraient évoqué le sujet, mais pas de bol. Aucune de celles qui figurent sur ma blog roll n’en a fait de billet. Par conséquent, je me sens le devoir de m’exécuter  par solidarité militante. Et parce que je me sens personnellement concerné. Ce genre de combats ne devrait en effet pas être réservé aux femmes, et je regrette que si peu d’hommes le soutiennent.

je traiterai le sujet par le biais de cette décision étonnante du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, UMP, qui a décommandé au dernier moment une exposition sur les violences faites aux femmes, avec des planches extraites de la bande dessinée Les Crocodiles, de l’auteur belge Thomas Mathieu. Le maire dit qu’il n’est aux courant de rien, et n’a pas participé à cette décision… Drôle de façon de prendre ses responsabilités….  Le prétexte invoqué par l’une de ses adjointes est la vulgarité des dialogues et des situations. Dans quel monde vit cette dame ? Comme si ce n’était pas la violence, la crudité des discours machistes, le harcèlement de rue et les violences conjugales qui étaient bien plus grossières.. et parfois fatales, il n’est pas inutile manifestement de le rappeler. Mais comme dab, je vous laisse juger par vous-mêmes, faites vous votre opinion, et surtout, allez voir les dessins de cet auteur de BD. A mon sens, ils prennent profondément en compte la parole des femmes et sont de nature à modifier les comportements masculins.  Ils m’apparaissent comme un bon support pour opérer une prise de conscience éminemment nécessaire chez les potentiels auteurs d’agressions sexistes. Certains ne se rendent en effet pas compte de la portée de leurs agissements. Le côté cru de ces dessins est si factuel qu’il m’apparait avoir une vertu pédagogique. Mais une fois de plus, je vous laisse en juger. Découvrez comme moi le projet crocodiles, de Thomas Mathieu, pour lutter contre le sexisme ordinaire. Moi, j’ai particulièrement apprécié cette rubrique, vue ici.

tumblr_n2117fa8w11sy17tso1_r1_1280

Chères lectrices je vous conseille vivement d’aller voir la suite, les conseils me semblent très utiles et instructifs. Quant aux gars, savez ce qui vous reste à faire… Prenez en de la graine.

Post-scriptum : en réaction à la décision de la municipalité de Toulouse, voici la « Lettre ouverte à Julie Escudier et à l’ensemble du Conseil municipal de Toulouse Métropole » que leur a adressée une femme victime de viol conjugal :

Très chère Julie Escudier,

Je vous écris car je suis en colère.

Je viens d’apprendre votre décision d’interdire l’exposition des planches de Thomas Mathieu pour sa BD « Crocodiles » dans le square Charlles de Gaulle à Toulouse, à l’occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, ce 25 novembre. Je suis M., l’anonyme qui a fournit son témoignage de viol conjugal qui semble vous poser tant problème. Cette expérience traumatisante, que vous qualifiez de « vulgaire » et « immorale » est non seulement la mienne, mais c’est celle de millions de femmes….

Le témoignage que j’ai osé, rassemblant tout mon courage, apporter, a été relayé non seulement à travers le blog de Thomas Mathieu, qui l’a mis en BD, mais aussi à travers le blog Polyvalence, en version écrite. …

Nous disposons de très peu de témoignages de viols conjugaux, pourtant, chaque année, on estime à 40 000 le nombre de viols conjugaux. 50% des viols commis sur les femmes adultes sont des viols conjugaux. Les viols conjugaux représentent pourtant seulement 4% des viols jugés en cour d’assises. ….

Imposer le silence par la censure, c’est faire le jeu de l’ensemble des agresseurs….

Vous rouvrez une cicatrice douloureuse pour des milliers de femmes, et vous détournez d’un enjeu essentiel pour progresser vers une véritable égalité femme-homme. Le silence tue madame. Le silence c’est l’arme de notre agresseur, celle ci qu’il continue de nous imposer même lorsque les faits sont terminés. Garder le silence c’est rester dans la domination de l’agresseur. Imposer le silence par la censure, c’est faire le jeu de l’ensemble des agresseurs.

source

2 commentaires

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.