la Ministre de l’écologie déclarée catastrophe naturelle

citation Einstein Plus le temps passe, et plus elle m’apparait pathétique. Le jour du lancement de Macholand, n’y voyez surtout aucun sexisme de ma part, comme il fut si facile de le rétorquer à tous ceux qui,  comme moi, n’ont pas soutenu sa candidature en 2007. C’est simplement que ses propositions, positions et décisions politiques sont ou deviennent  d’un grotesque insoutenable pour toute personne possédant un minimum de dignité.  Car enfin, si peu de temps après cette décision incompréhensible et anti-démocratique d’abandonner l’éco-taxe, entraînant une gabegie d’argent public rarement égalée, enchaîner une déclaration pitoyable sur la fermeture de Fessenheim (ou pas !) et une proposition – devant laquelle on croit rêver et j’ai du me pincer  – de rendre gratuites les autoroutes le week-end, on se demande vraiment s’il y a encore une once de  raisonnement durable dans cette ministre là… En une seule proposition, commettre l’exploit  (bien pénible pour l’intelligence en vérité) d’inciter à l’usage de la voiture personnelle plutôt qu’à l’usage des transports en commun, prioriser les transports de loisirs plutôt que ceux entre le domicile et le travail, et ménager les sociétés d’autoroute malgré leurs profits colossaux, voilà qui ne démontre guère des considérations et des convictions environnementales avérées, c’est le moins qu’on puisse écrire. On pourra en tous cas inscrire à son actif ministériel la démission du Président du comité de la fiscalité verte. Bel exploit pour une ministre de l’écologie. Bravo, Ségolène, tu es la meilleure.