le « socialisme » de l’inacceptable

Jncdm7Cu59cAJxHOKVG7gjl72eJkfbmt4t8yenImKBXEejxNn4ZJNZ2ss5Ku7Cxt

«En Grande-Bretagne et en Allemagne, le temps partiel a permis de préserver l’emploi et de repartir de manière plus forte quand la croissance est revenue. Nous, en France, avons fait le choix d’un chômage très important et très bien indemnisé. C’est dans le dialogue avec ceux qui recherchent un emploi que l’on peut améliorer la situation. Cela s’appelle réformer le marché du travail», a-t-il déclaré. La question de l’assurance-chômage «doit être reposée» tant sur le plan du montant de l’indemnisation que de sa durée. En France, «des dizaines de milliers d’emplois ne sont pas pourvus. On doit inciter davantage au retour à l’emploi».

je ne croyais pas si bien dire, hier Toujours dans la même logique que les propos ayant déjà prêté à polémique de Rebsamen, ce qui prouve que contrairement à ce qui a été dit alors ce n’était pas une maladresse, mais un réel élément de langage idéologique (que l’on retrouve d’ailleurs également à l’UMP avec un Wauquiez et ses « assistés »),  les chômeurs sont de nouveau pointés du doigt, comme s’ils étaient responsables de leur situation… Comme si notre société était en capacité d’offrir un emploi à tous, qui lui permette de vivre de manière décente, et non avec des mini-jobs qu’on va devoir cumuler, comme cette femme qui en est morte… Comme si les emplois disponibles correspondaient aux compétences des chercheurs d’emploi…. A force de faire comme si, cet honni premier ministre (sauf de la droite…) ne fait qu’exposer son cynisme, contre lequel je suis bien content que des gens s’élèvent, chaque jour plus nombreux….

Hamon

Mais tant que les chômeurs et les bénéficiaires de minimas sociaux ne se lèveront pas pour dire leur colère, des gens comme ceux là pourront toujours et encore proférer leurs inepties dégoutantes de parvenus coupés de réalités sociales qu’ils n’ont d’ailleurs jamais connues…. A quand un stage de chômage obligatoire pour nos gouvernants ? Mr Valls et Rebsamen, je suis moi-même au chômage, et je ne laisserai jamais personne dire que c’est la situation la plus confortable de ma vie.

Que se vayan todos !

6 réflexions sur “le « socialisme » de l’inacceptable

  1. Édifiante, l’histoire de la femme aux quatre emplois. Et encore plus édifiants, les commentaires des lecteurs du Point. L’histoire me rappelle George Bush, à qui on avait présenté une femme qui, pour joindre les deux bouts, avait trois emplois, et qui avait eu comme commentaire, admiratif : « comme c’est Américain ! »

    J'aime

  2. Le souci, c’est que les chômeurs et autres « assistés » vont se lever un seul jour : celui de l’élection présidentielle. Et le résultat ne pas aller vers l’extrême-Gauche, j’ai bien peur :/

    J'aime

Les commentaires sont fermés.