dernières miettes d’un parti brisé #PS

02B5011D05533787-c1-photo-au-secours-ma-maison-s-ecroule
.
« Un certain nombre d’erreurs ont été faites, pourquoi le nier, depuis deux ans » (Ségolène Royal).
« Nous sommes en train de tuer l’espoir d’un progrès » (Benoît Hamon)
« On veut rassembler tous ceux qui sont en désaccord avec la ligne du gouvernement, qu’on appelle social-libérale, mais qui en réalité est tout simplement libérale, parce que le social là-dedans, je ne le vois pas… » Henri Emmanuelli
« un culte obsessionnel à la baisse des déficits publics » « l’erreur fondamentale du quinquennat » (Arnaud Montebourg)
« le discours du Bourget de janvier 2012 « semble avoir été oublié » par François Hollande  »  » la « doxa idéologique libérale exerce une pression extrêmement forte sur tous les gouvernants » (Aurélie Filippetti)
«Nous ne laisserons pas le Parti à ceux qui ne le sont plus»  «si tous les dégoûtés s’en vont, il ne restera plus que les dégoûtants» (Emmanuel Maurel)