quel sera le prix du nouveau costume de Mr Hollande ?

1575572-valerie-trierweiler-en-couverture-de-950x0-1Quel sera le prix à payer par les français pour ce costume spécial hiver, spécialement taillé  pour notre bon président par les bons soins des mains de fée de Madame son ex-compagne, avec une indéniable délicatesse… ?

Adversaire acharné de la première heure à François Hollande, je pourrais potentiellement jubiler de ce qui est en train de lui arriver aujourd’hui, qui devrait achever de lui faire perdre le peu de crédibilité qui lui restait encore… . De quoi je veux parler ? Difficile de l’ignorer vu le battage médiatique si intense qu’on se demande s’il est bien innocent et dénué de toute arrière pensée… Il s’agit de la claque monumentale que vient d’administrer Mme Trierweiler sous la forme d’un livre sobrement intitulé  « merci pour ce moment » dont parait-il le secret sur la publication était si bien gardé que les services d’information du président lui-même n’en ont rien su… C’est dire leur efficacité. Les fuites de la presse laissent entrevoir le portrait d’un homme cynique, méprisant pour le bas peuple et d’un goujat infâme. Extraits :

« Ça te prend beaucoup de temps pour être aussi belle? » « En même temps, on ne te demande rien d’autre. »

« Il me dit qu’il a besoin de moi, il continue à écrire jusqu’à 29 textos en une journée. Chaque soir, il me demande de dîner avec lui […] Il me dit qu’il me regagnera comme si j’étais une élection. »

« Il s’est présenté comme l’homme qui n’aime pas les riches. En réalité, le président n’aime pas les pauvres. Lui, l’homme de gauche, dit en privé : « les sans-dent » très fier de son trait d’humour »

Les adversaires de cet homme hypocrite, qu’on ne trouve pas seulement à droite tant il s’est illustré dans ses actes comme un traître aux valeurs de gauche, ne doivent cependant pas se réjouir de ce triste spectacle. Car désacraliser ainsi la fonction présidentielle, la décrédibiliser à ce point, tout en brisant les barrières autrefois plus hermétiques entre vie publique et vie privée, ne me semble pas rendre service à notre société, loin de là… Car à ce jeu là, tout le monde est perdant. Et Mme Trierweiler, pour n’avoir pas su résister à sa colère (quand bien même serait-elle légitime) et à son aigreur, est en train d’affaiblir encore davantage, si besoin en était, notre gouvernement, et notre démocratie. Et je ne suis pas sûr que ce soit au plus grand bénéfice d’un monde meilleur, loin de là….