et pan dans les dents de ce maire du #FN qui les a longues…

 Image1

Le FN, parti du peuple et des pauvres ? vous rigolez ou bien ? Déjà, un certain nombre d’exemples nous ont démontré dans le passé que lorsque des élus de ce parti d’extrême-droite gèrent une commune, ils ont un peu tendance à confondre leurs affaires personnelles avec celles de leur commune et l’intérêt de leurs administrés… Dont ils se moquent pas mal.  Le maire du Pontet ne fait pas exception à la règle. Alors qu’il avait décidé de supprimer les aides à l’accès aux cantines scolaires pour les familles les plus démunies de sa commune, l’austérité ambiante et son discours sur la nécessité de faire des économies ne l’avaient pourtant pas empêché de s’augmenter de 44%…. soit un salaire mensuel de 3227 euros, pour une commune de 15000 habitants, ça fait beaucoup.

Heureusement, j’apprends avec joie que les services de l’Etat ont mis bon ordre à sa démagogie égocentrique :

« C’est la préfecture qui a rappelé l’édile à l’ordre, car cette hausse enfreint le code général des collectivités territoriales. En effet, pour une ville de 15.000 habitants comme le Pontet, les indemnités du maire ne peuvent excéder 65% du montant correspondant à l’indice terminal de l’échelle de la rémunération de la fonction publique, en l’espèce 2470,95 euros. » (source)

Et dire qu’il y a encore des idiots pour croire que ces gens là vont gouverner notre pays mieux que les autres… et s’intéresser aux plus défavorisés d’entre nous. Ils se mettent vraiment le doigt dans l’œil jusqu’au coude. La preuve en est faite tous les jours.