une bonne blogowar pour animer l’été, ya que ça de vrai !

10509742_767074120020402_1718669897227449781_n

Manifestement, il y a des blogueurs (gueuses)  dont les valeurs humanistes laissent à désirer, malgré qu’ils se revendiquent volontiers de gauche…. (oui, mais… Laquelle ?), pour certains. Ils passent en effet leur temps à inventer des dîners de cons (et il faut que ça se sache !),  prennent pour souffre-douleurs tantôt l’un(e) tantôt l’autre, sans se soucier des dégâts et des souffrances qu’ils commettent. Des gros con(ne)s, quoi.  Pourtant, ils/elles se sentent éminemment supérieur(e)s aux autres…ça va de soi.

j’ appelle cela une coterie. Petite leçon de vocabulaire à l’usage de ces incultes ….

Coterie

Une coterie est une association entre certains groupes d’individus unis par un intérêt commun qui favorisent ceux qui font partie de leur compagnie et cabalent contre ceux qui n’en sont pas. Phénomène aussi ancien que la société elle-même, l’esprit de coterie est prêt à se défendre par tous les moyens et à sacrifier tous les intérêts contraires à son profit pour mettre une personne, une chose en crédit ou, au contraire, pour la discréditer.

Voilà qui correspond parfaitement à celles/ceux dont on veut parler ici. Ils ont pour nom Jegoun (quenelliste en chef), D.Goux, le merle moqueur, le faucon qui en est un vrai,  … J’allais oublier, dans le rôle de l’éternel suiveur,   Fred Camino. Lui,  je ne lui en veux pas : ce n’est qu’un simple (ö combien !) acolyte… Le type de gars tellement bête qu’il croit faire un billet sur un blogueur de droite et qui m’assassine au premier paragraphe…. Le con dans toute sa splendeur, quoi.  Fallait pas l’inviter. D’ailleurs, la preuve qu’il est très con, et n’a rien à faire dans les blogs politiques : il aime les filles (à poil si possible) et les bagnoles…. Un gros beauf quoi.

Les autres, on s’en fout : on ne les suit pas : sont encore pires ! Ils se prennent tellement au sérieux que c’en est une caricature d’imbéciles avec des yeux glauques et des frisettes dessus…. Manquerait plus que les (grosses) lunettes à verres progressifs comme un cul de bouteille : celle qu’ils ne cessent de s’enfiler, probablement !

Et voilà un costume pour l’été, M’sieurs dame ! Ravi (ou pas) de vous avoir connus…. Vous êtes les idiots utiles d’un système que je conchie.