le #FN, ennemi de l’Art et de la culture

fontaine Hayange

source

 

j’ai vu sur un réseau social un commentateur se plaindre de ce que l’on faisait une polémique de cette histoire de sculpture repeinte, à Hayange. Il ne comprenait pas pourquoi on en faisait tout un plat… je vais donc lui mettre les points sur les i, et faire profiter la collectivité de ma réaction, par la même occasion.

A la « lumière » de l’expérience des équipes municipales dirigées par le FN et apparentés, les exemples se multiplient d’entraves à la liberté d’expression et de conscience, et notamment en matière culturelle. Ici, on juge une œuvre indécente, là on trouve un tableau inacceptable, ailleurs on tente de censurer des livres en faisant pression sur les bibliothécaires, là encore on voudrait faire interdire une pièce de théâtre, une chanson, un film…  C’est grave. Le temps de la censure et de l’intimidation est en marche. Nos libertés fondamentales sont en jeu. La création devrait être à mon sens un espace sacré, et la notion de beauté est tellement subjective que nul ne peut décider sur la base de ses seuls critères personnels, forcément limités, de ce qui est beau ou laid. L’Art peut d’ailleurs échapper de par sa nature à ces notions. Mais cela, seuls des gens ouverts peuvent le comprendre, certainement pas des militants au front bas comme ceux du FN… . C’est une question d’ouverture d’esprit, d’humanisme, de culture, de compréhension, d’acceptation de la différence. Et c’est à mon sens là où le bas blesse… Un parti aussi extrémiste et à l’idéologie contraire aux valeurs républicaines que le FN ne saurait accepter tout ce qui dérange ses certitudes excluantes et discriminatoires. Ni davantage toute activité humaine qui contribue à l’émancipation de nos concitoyens. Ce serait scier la branche sur laquelle ils sont assis, qui participe pour beaucoup de l’ignorance.

Il fallait en préambule que je situe le contexte de l’action de ce Maire, mais dans le cas sur lequel nous nous basons ici, rien de tel. Probablement la seule bêtise et l’amateurisme de gens qui ont décidé que quelque chose ne leur plaisait pas, et que dans leur culture du chef dont ce parti procède, la loi du plus fort était la meilleure. Sauf que des lois, il y en a d’autres, et heureusement, dans notre système républicain, qui permettent de préserver l’intérêt collectif. Ainsi, l’Article L121-1 du Code de la propriété intellectuelle qui stipule ceci :

« L’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son œuvre.

Ce droit est attaché à sa personne.

Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible... »

Pour ne pas l’avoir compris et respecté, le maire d’Hayange s’expose donc à des poursuites. Que la justice fasse son travail. Et si vous voulez l’y aider

signez cette pétition

J’espère d’ailleurs que l’artiste saisira lui-même la justice en parallèle, s’il en a les moyens.

Post-scriptum : j’apprends après rédaction que l’artiste partage ma réaction… Tout mon soutien  :

Capture