Comment s’orienter dans le cloaque des « anti-système »

1911647_10152062089864584_1980725500_n

La galaxie de ceux qui se revendiquent d’un discours prétendûment « anti-système » est à mon sens une forme de trou noir qui aspire tant et trop de personnes vulnérables, en perdition idéologique. Beaucoup se prévalent d’un positionnement anti-capitaliste, qui pourrait trouver des points de convergence avec le nôtre, si l’on n’y regarde pas de plus près… C’est pourquoi j’y ai consacré plusieurs textes, animé par mon devoir d’alerte. Les plus politisés d’entre nous n’ont-ils pas en effet pour mission de prévenir ceux qui le sont moins des dangers qu’ils encourent à courir vers de si sombres lueurs ?

Cet univers tordu est fort étendu :de  l’antisémitisme aux théories plus généralement racistes ou discriminatoires, des discours homophobes ou sexistes, qui avancent si souvent masqués pour mieux séduire le pigeon, des multiples et  (pour la plupart fumeuses)  théories du complot en passant par le conspirationnisme, de Soral à Dieudonné en passant par Meyssan et autres politiciens véreux un peu trop en vogue à mon goût dans certains milieux réputés gauchisants qui ne sont pas à l’abri d’une ambigüité, cette nébuleuse malodorante est complexe, déroutante et pas toujours lisible et identifiable d’emblée pour le non-initié qui risque fort de se laisser séduire et fourvoyer, pourtant animé au départ par de bonnes intentions. Athée, l’enfer auquel je ne crois pas en est pourtant pavé…

C’est pourquoi j’ai trouvé intéressant cet article de Patrick Mignard, qui nous alerte en une synthèse qui rejoint mes propres préoccupations en la matière, sur les dérives de certains anti-capitalistes (trè) primaires… et superficiels. Certains vont même dans leur délire mystique et paranoïaque jusqu’à voir des vertus cachées dans le FN pour son discours faussement  anti-système, c’est dire leur égarement. La fin du texte qui appelle à des alternatives dégagées de toute visée discriminatoire m’apparait hautement salutaire et nécessaire. Dommage toutefois qu’il soit présent sur un site à prendre avec des pincettes, où le meilleur et le pire se côtoient  en un magma pas toujours digeste… et dénué de tout complotisme superficiel et toxique. C’est pourquoi je m’en étais écarté, avec l’intention de ne plus y revenir. On peut parfois faire une exception. Par prudence (je me suis déja fait piéger par ma curiosité dans le passé…),  je vais toutefois aller me renseigner sur ce Patrick Mignard.…  Si vous avez des infos utiles, je suis preneur.