Clément Méric : Ni oubli, ni pardon #antifa

607528-societe-politique-antifa-extreme-gauche


«Pas de quartier pour les fachos, pas de fachos dans nos quartiers»,

«Le fascisme c’est la gangrène, on l’élimine ou on en crève»

«Clément était un ami, un camarade. Il a été assassiné il y a un an par des militants néo-nazis. Aujourd’hui, c’est un moment en son honneur mais aussi un moment de lutte»

«Nous n’avons pas attendu cette montée pour avoir un sursaut, le FN est aussi haut parce que les thèses d’extrême droite sont consolidées par les politiques»

«et parce qu’au vu de la montée de l’extrême droite, c’est important d’être dans la rue» (source)

Sur les circonstances de la mort de Clément Méric :

Clément Méric, mort d’un antifasciste

L’affaire Clément Méric, selon wikipédia

Manifestation « antifasciste » en souvenir de Clément Méric samedi

 

 

 

 

 

 

4 réflexions sur “Clément Méric : Ni oubli, ni pardon #antifa

  1. ça me fait un peu mal de voir repris ici ce slogan emblématique des mères de la place de mai.
    pas que le meurtre de Clément Méric ne soit pas grave, mais ça n’a rien de comparable avec les crimes contre l’humanité dont ont été responsables les membres de la junte argentine.

    J'aime

  2. @ϕlippe : pourtant, le meurtre d’un seul peut-il se voir posé en parallèle à celui de plusieurs ? Et les crimes contre l’humanité devenir des objets de comparaison douteux ? L’important, c’est de ne pas perdre de vue l’essentiel : ne pas laisser l’ignominie nous gouverner et annihiler nos libertés fondamentales.

    J'aime

  3. comparer une baston qui a mal tournée avec un plan systématique d’extermination de « l’ennemi  » politique, désolé j’ai du mal.

    ce n’est pas en comparant l’incomparable qu’on démontrera quoi que ce soit.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.