ma gauche pleure

 

On pourra dorénavant dire ce que l’on veut de lui, mais certainement pas douter de la force de ses convictions. Je le rejoins dans son dégoût d’une France qui n’est pas la mienne.

Que se vayan todos !

2 réflexions sur “ma gauche pleure

Les commentaires sont fermés.