Waechter, investi par EELV aux européennes, pose pour Minute

CaptureC’est par le plus grand des hasards que j’ai pris connaissance de cette information, suite à un retweet d’un communiqué de Gabriel Amard, du Parti de Gauche. En suivant le lien, je me suis retrouvé sur son blog, avec cette interrogation ;

Antoine Waechter d’extrême droite ?

Malheureusement, il y était question d’une interview de ce vert pas franchement  de gauche avec un journal d’extrême droite, sans qu’aucune source ni aucun extrait des propos incriminés ne soit mentionné.  Qu’à cela ne tienne, un coup de recherche internet et le tour serait joué. Auparavant, je suis allé vérifier que le vert en question était bien candidat et,  oh surprise,  je constate qu’il l’est effectivement sur la région Est et que l’une des têtes de liste n’est autre que… Gabriel Amard. Je comprends mieux. Mais que dit l’écolo facho compatible dans la feuille de chou (bien) brune ? (Ben oui, je propose que nous appelions un chat un chat, puisque je ne pense pas que donner une interview à Minute soit effectivement franchement neutre…). Comme l’explique Amard dans son communiqué il ne cesse effectivement de critiquer ouvertement  avec beaucoup d’acrimonie  EELV et donne du grain à moudre en terme d’anti-gauchisme primaire  à un  journaliste qui lui pose des questions aussi fines que « Avec ces écolos, qui sont comme des pastèques, verts à l’extérieur et rouge à l’intérieur, dialoguer ne doit pas être évident ?

Le chantre de la ligne ni gauche, ni droite semble plus proche de l’extrême droite que jamais. Déjà en 1999, le journal Libération évoquait des supposé liens avec «  l’association Nouvelle écologie et son chef, Laurent Ozon, évoluant dans la mouvance de la «Nouvelle droite» d’Alain de Benoist. » (G.Amard)

Voilà qui me semble entrer en convergence avec l’idée que m’a soufflée mon petit doigt, à la faveur de mes recherches sur les conspis et autres confusionnistes, selon laquelle ceux qui tentaient de s’inscrire dans le registre argumentaire du positionnement ni gauche ni droite étaient souvent suspects de collusion avec l’ennemi. Mais vérifions les propos d’Amard. L’article de Libération auquel il fait allusion est-celui-ci. Vous vous ferez votre propre opinion sur le lascar  comme je me suis fait la mienne. J’en retiens qu’il fut un proche de Laurent Ozon, ce que confirme sa fiche wiki, lequel est un militant avéré d’extrême droite, qui fit partie du FN un temps avant d’en claquer la porte, ne le trouvant probablement pas assez virulent pour son goût. Il n’y a qu’à voir cet article du blog Droites extrêmes, du Monde, pour s’en faire une idée. Voilà un type particulièrement modéré qui souhaite « une année encore plus meurtrière » aux journalistes… Et je ne vous dit que ça.

Voilà donc toute une série d’indices qui incline en effet à se poser la question…  Pour ce qui me concerne, un mec qui accepte de poser pour Minute, voilà qui me suffit. Et donc, à EELV, ça ne les dérange pas d’engager ce genre de trouble personnage aux élections européennes ?

Post-scriptum : satisfait de constater à l’instant que Politis nous rejoint dans nos interrogations… avec des éléments complémentaires.