le vote des pauvres, c’est zéro (prouvé scientifiquement)

 

Capture

Pour une fois, Slate m’aura appris quelque chose d’utile. Bien que cela ne soit finalement pas très surprenant et ne fasse que mettre des mots et du rationalisme scientifique sur ce que nous supputions déjà : la voix des plus riches est bien mieux entendue par nos politiques de droite comme de gauche, qui sont un peu plus sourds quand il s ‘agit de citoyens lambda, quand bien s’exprimeraient-ils par la voie des urnes. Puisqu’une fois élus, les politiques font de toute façon ce qu’ils veulent… et ce qui les arrangent, tout comme la caste d’oligarques à laquelle ils appartiennent le plus souvent.

Et j’entends déjà l’objection à venir…. Qu’on ne me dise pas qu’une pareille étude menée en France ne produirait pas des résultats similaires : je ne le croirais pas. L’explication de ce phénomène n’est-elle pas que les riches entrent plus facilement en contact avec les congressistes américains pour plaider leurs intérêts, comme le dit l’article ? Et donc, cela serait-il si différent dans notre pays, où les lobbyistes que je sache ne sont pas interdits d’accès à l’Assemblée Nationale ? Et cela bien que les règles aient été virtuellement resserrées…

(Démocratie pas morte. Sursauts populaires suivent.)