la thèse imbécile de la « colonisation islamique » prend du plomb dans l’aile et c’est tant mieux

islamophobie-rc

source : Bakchich

Renaud Camus, l’un des principaux théoriciens de la thèse imbécile de la colonisation de la France par l’envahisseur islamique, et fondateur du parti de l’In-nocence (dont j’ai parlé sur mon blog dédié à ce genre de déjections),  vient d’être condamné pour provocation à la haine raciale. j’en suis fort aise. Car pour l’instant il n’y a guère d’autre moyen d’empêcher les nuisibles de nuire, hormis l’instrument judiciaire et sa sanction, destinée à sauver ce qui peut encore l’être du « bien vivre ensemble ». La liberté des uns s’arrête en effet où commence celle des autres et la justice heureusement est là pour servir d’arbitre :

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a estimé que les propos litigieux tenus par l’écrivain le 18 décembre 2010 lors des Assises internationales sur l’islamisation, «constituent une très violente stigmatisation des musulmans, présentés comme ‘‘des voyous, des soldats, le bras armé de la conquête », ou encore des ‘‘colonisateurs cherchant à rendre la vie impossible aux indigènes, à les forcer à fuir, à évacuer le terrain », ‘‘ou bien, pis encore, à se soumettre sur place »».

« les juges concluent que l’auteur a incité «d’une manière aussi évidente qu’irresponsable l’auditoire à résister à l’envahisseur qui veut le soumettre et à assurer lui-même et par ses propres moyens sa survie, dans l’urgence et sans attendre l’hypothétique action politique vaguement annoncée par Renaud Camus».

Quand on connait le personnage et ses écrits comme ses discours, la qualification de provocation à la haine n’est même pas suffisante. Car il s’agit bel et bien d’appel à la violence envers nos concitoyens d’origine étrangère dont la seule faute serait d’être réputé « musulman »… Et « envahisseur » d’une terre réputée pure. Cela ne vous rappelle rien ? Il suffira de remplacer musulman par juif et nous voilà 75 ans en arrière, dans un ailleurs dont nous ne voulons pas : il ne fait guère rêver, en effet, à part ce genre de fous. Comme je l’écrivais il y a presque 3 ans sur mon autre blog, « pire que Zemmour, je ne pensais pas que ça existait »… Et pourtant. Certains vont même jusqu’à l’inviter sur des plateaux de télé comme si c’était un écrivain normal, déroulant le tapis rouge à une prétendue littérature qui n’est qu’une logorrhée psychopathologique. Tout comme l’élection d’un autre du même genre qui adhère au même concept de défense de la France pure, et qui a beaucoup de mal à accepter la contradiction, voilà qui ne fait pas honneur à notre pays. Heureusement que la justice française est encore (un peu) libre pour rappeler que tout n’est pas permis.