#UMP et #FN, même pourrissement #Buisson

buisson

source : Maître Sknob, sur Babordages perché…

 

 STOP ! Arrêtez ! N’en jetez plus !       Le rythme des affaires, à l’UMP, depuis la destitution légitime  de Sarkozy par notre bon peuple de France, s’intensifie à un tel point que bien des blogueurs politiques et autres commentateurs de l’actualité n’arrivent plus à suivre dans le détail ce qui se passe, tant l’ampleur du chaos et la profondeur de la déliquescence ont vérolé « notre » (extrême) droite bien française.

 Le dernier exemple en date, pondu tout frais du jour, c’est bien sûr – tout le monde en a probablement déjà entendu parler – l’enregistrement de plusieurs heures d’entretien par l’extrêmement droitier Buisson (la veille du mini remaniement de 2011), avec lequel même Guéant prend ses distances, c’est dire. L’homme de Minute a réussi le tour de force à faire mieux (comme je l’ai lu ce matin sur twitter) que la NSA avec un simple dictaphone. Les arcanes du pouvoir (plus particulièrement à droite, où l’argent est le moteur de toutes choses bien davantage que l’intérêt collectif et la morale) ressemblent de plus en plus, effectivement, comme je l’évoque dans le titre de ce billet, aux écuries d’Augias… Il serait bon d’y faire un brin de ménage, si la guerre des chefs et des clans ne se livrait pas déjà à un grand nettoyage par le vide, ceci expliquant probablement cela… Une affaire répondant à une autre par clans interposés. Car penser que la succession d’épisodes à l’UMP est dûe à de simples coïncidences me semble relever d’une naïveté coupable, surtout en matière politique, où l’on ne s’embarrasse guère de scrupules quand il s’agit de prises de pouvoir en perspective… surtout à droite.

 Un grand chambardement qui pue bien sa dose de lisier, et dont je ne suis pas sûr qu’il profite vraiment à davantage de démocratie. Car en ce genre de temps troublés, on sait bien d‘expérience et par l’histoire à qui profite le crime… Alors qu’ils n’ont franchement pas les fesses beaucoup plus propres. la vigie de Rue89 nous rapporte ainsi comme anecdote que M. Le Pen elle-même a été écoutée de la sorte. Buissson aurait-il importé cette méthode choquante de son milieu politique d’origine ?

 En tous cas, une telle histoire d’écoute, aussi près de l’exercice du pouvoir, voilà qui est effectivement inédit, invraisemblable, et franchement répugnant moralement. Et qui interroge également sur les dispositifs de sécurité qui entourent un président, quel qu’il soit.

 Mais bon, quant on s’acoquine avec de tels conseillers, si extrêmement droitiers, dont la déontologie journalistique d’autrefois est aussi sujette à caution, il ne faut pas venir se plaindre après…

 J’attends avec impatience  que la « grosse blonde qui tache » réagisse et s’indigne, tiens, juste histoire d’en rire… Jaune. Car enfin, voilà bien là l’un des siens, autrefois, non ? Alors bon, si indignation il y a, elle serait bien mal venue. Je lui conseille franchement de se la fermer, pour une fois, ça nous fera des vacances, elle que les médias invitent à présent si volontiers, au plus grand mépris des règles les plus élémentaires de prudence, et du principe de prcaution démocratique qui devrait prévaloir, en république…

Vivement la 6ème.

artworks-000051464965-gzddh6-original

.

4 réflexions sur “#UMP et #FN, même pourrissement #Buisson

  1. Le PS de droite comme la droite de droite se réfugient derrière le Buisson pour cacher la merde dans laquelle ils nous foutent .Ils n’ont même pas dressé une oreille quand c’était l’oncle Sam qui nous NSA- étudiait
    Ce qui me frappe c’est que pas un journaleux ni un politique ne s’est interrogé sur le fait qu’il pouvait y avoir des révélations monnayables ( et monnayées ? ) auprès d’une puissance étrangère ou encore des moyens de pressions d’un membre de l’extrême droite sur un président de notre république

    J'aime

Les commentaires sont fermés.