Chômage : #gattazmaniac a [encore !] frappé…

taz_with_rose_by_zombiegoon-d3an4ldA peine viennent-ils de fauter gravement en portant atteinte à l’honneur de notre pays, en remettant inopportunément en cause en plein voyage présidentiel les projets du gouvernement, que les idéologues ultra-libéraux du medef ¹ remettent le couvert…

 Voilà qu’ils proposent à présent des mesures totalement inacceptables qui vont à l’encontre de l’intérêt des salariés :

– «  faire varier les droits et la durée d’indemnisation en fonction du niveau du chômage » (une véritable usine à gaz, totalement inapplicable.. Surtout que bien malin qui peut le déterminer tant les statistiques sont sujettes à caution et souvent l’objet d’erreurs parfois importantes… Serait-ce aux plus démunis d’en supporter les conséquences ?)

 –  «  Faire payer les contractuels de la fonction publique » (alors qu’ils ne bénéficient pas de la sécurité de l’emploi ! Et sont moins bien payés que dans le privé…).

 –  « Supprimer le régime des intermittents du spectacle », alors que ce domaine d’activité n’a jamais connu une telle précarité… et que ni le gouvernement ni les syndicats de salariés ne veulent en entendre parler !

 « Jean-Marc Ayrault [tiens ? Il est encore vivant ?] a accusé le patronat de jouer au « casse-cou ». Il a même « déconseillé au Medef de persévérer dans son erreur » sur les intermittents. Le gouvernement avait pourtant déjà recadré cette semaine le patron du Medef, Pierre Gattaz » !

  Réaction des syndicats (enfin… des syndicats de combat !) :

«La CGT appelle les salariés, les précaires, les demandeurs d’emploi, les intérimaires, les intermittents à se préparer à un rapport de force», a lancé le négociateur CGT, Eric Aubin, avant de couper en deux le texte patronal dans un geste spectaculaire.

Par ailleurs, des représentants des associations de chômeurs ont appelé à manifester devant le siège du Medef jeudi, en souvenir notamment du demandeur d’emploi en fin de droits qui s’était immolé à Nantes il y a un an le 13 février 2013. (source)

Je soutiens avec ferveur en les saluant chaleureusement ces initiatives utiles, en espérant qu’elles soient suivies par le plus grand nombre.

Le chômage n’est pas du fait des personnes démunies d’emploi. Elles n’ont pas à supporter l’incapacité des gouvernements successifs et surtout des entreprises à procurer un emploi à tous. C’est dit, et écrit.

 

¹ Medef : syndicat patronal si peu représentatif de la réalité de toutes les entreprises… Mais qui monopolise pourtant le débat de manière excessive… et idéologiquement orientée.

.