Gattaz maniac défie la Hollandie

Sans titre

C’est encore Sébastien qui résume le mieux l’esprit libéral outrancier du Medef quant aux contreparties pourtant indispensables demandées aux patrons qui bénéficient des largesses de l’état, pendant que les pauvres peuvent aller se brosser : Capture

La prochaine fois, on peut espérer malgré sa béatitude crasse que le président finalement pas si normal que ça – la preuve –  ne prendra pas le risque d’emporter dans ses bagages (au risque d’entretenir la confusion et les conflits d’intérêts), le responsable d’un syndicat d’entreprises aussi bête et idéologiquement excessif,  qui ne fait rien qu’à cracher dans la soupe alors qu’Hollande est de toute évidence, au vu des décisions prises en sa faveur depuis son élection,  son meilleur allié

Post-scriptum : ah ben ça alors, Il a changé d’avis ! ben alors Pierre, si tu avances et recules, comment veux tu… Non, rien.