#Libération confronté au modèle antisocial-libéral : ça fait mal, hein… !

libe-crie-sa-rage-en-une-nous-sommes-un-journal,M140253

C’est Vogelsong qui par un tweet m’a donné l’impulsion nécessaire pour écrire ce billet :

Capture

En effet, j’avais bien vu, et lu, la Une exceptionnelle des salariés de ce journal que de l’avis commun depuis bien des années, autour de moi, on ne considérait plus franchement à gauche… Mais par un excès de pusillanimité qui ne me ressemble guère, et de prudence face à un potentiel lectorat frileux, qui aurait pu déplorer que je ne fustige des salariés en détresse, je m’interdisais de publier ce que je pense, profondément. Merci l’ami de gauche – vraiment ! – de m’en avoir donné la force. Car je sais que je ne suis pas seul à penser ce que je pense…

Pas le seul à me dire à part moi qu’à force de croire que la politique n’est qu’une histoire de position et de  posture, il fallait bien que ceux qui ont pêché par leur excès de libéralisme, par leur soutien indéfectible, qui s’est un peu trop vu à l’occasion des présidentielles, à un candidat dont le virage à droite libéral est à présent connu, doivent se voir confrontés à la réalité de leur orientation rédactionnelle… pour l’édification des masses populaires. Quand bien même fusse, je le concède, si brutalement.

A présent, voilà que l’image donnée est celle d’une rupture consommée entre salariés et actionnaires… à travers un projet économique qui renforce l’incompréhension. Voilà qui n’augure rien de bon : dans notre bas monde, les forces du fric ont souvent le dernier mot… Et il ne faut pas compter sur un Demorand dont on connait trop bien les orientations idéologiques personnelles pour inverser la vapeur…

Aussi, malgré nos divergences politiques, salariés de Libé, au delà de votre propagande hollandaise que je vous reproche tant, tout mon soutien.

NB. Une pensée particulière pour Lilian Allemagna, qui se voit si cruellement confronté à ses prises de position si personnelles, si foncièrement anti-mélenchonnistes… 🙂

Post-scriptum : il en parle aussi, en mieux > le Sieur Sébastien Fontenelle