extrême droite : Hollande choisit la méthode faible

arton167je viens de tomber sur une explication plus « stratégique » que ne pourrait le supposer le billet ironique que je vous donnais à lire hier à propos des mouvements d’extrême droite qui pullulent un peu trop médiatiquement, c’est à dire avec tant de visibilité dans nos petites lucarnes en ce moment. Aussi, je me devais par souci de probité intellectuelle de vous en faire part aujourd’hui  :

Loi famille : Hollande veut éviter la mobilisation de l’extrême droite

Voilà qui est ma foi un calcul fort louable à priori, et qui rejoint mes propres préoccupations. Lutter contre l’extrême droite est en effet, comme chacun le sait ici,  l’un de mes combats privilégiés. Pourtant, va falloir m’expliquer : depuis quand l’affaiblit-on en baissant son pantalon ?

j’aurais préféré si je nourrissais encore la moindre illusion envers ce gouvernement qu’il ait davantage peur de sa gauche : peut-être aurait-il ainsi infléchi sa politique dans un sens plus favorable aux intérêts populaires, en ne signant pas des chèques en blanc aux entreprises, par exemple, ou en laissant les étrangers voter aux élections locales, comme c’est le cas de bien d’autres pays européens un peu plus avancés… En mettant un peu plus de gauche dans ses actions ou en évitant les perpétuelles reculades, ç’aurait été plus efficace aussi., peut-être…  Mais on a les priorités qu’on se choisit. Celle de ce gouvernement est donc la peur et le manque de courage politique. Qu’on se le dise. J’appelle donc moi aussi tout comme Mélenchon à sanctionner ce gouvernement si peu socialiste dans les urnes, en votant pour les candidats de la vraie gauche : celle qui ne se compromet pas avec de telles couilles molles, fussent-elles des femmes, au risque de froisser les féministes, dont je respecte pourtant éminemment les positions, quand elles sont respectables.

Nb. : pour moi,  Rue affre, la réponse est indubitablement….

oui.

.

.