Les raisons d’une absence : l’Humain, d’abord.

bottega-di-rosanoC’est la première fois depuis l’existence de ce blog, en octobre 2008, que je m’en absente si longtemps (plus d’une semaine !) sans prendre congés en bonne et due forme. Aussi, je vous dois des excuses et quelmques explications, surtout à celles et ceux qui m’ont fait l’honneur de s’abonner à ces échos là …

 J’ai eu la chance et le privilège  (c’en est un, j’en ai conscience, pensant à ceux qui ne peuvent pas prendre de vacances…) de pouvoir vivre une semaine de rêve en Toscane, près de Pontassieve, dans une charmante petite maison au calme, en bordure de forêt et de ruisseau, dépendant d’un hameau qui se nomme Rignagno Sull’ Arno, à une vingtaine de kilomètres de Florence. Pendant ces vacances, nous nous sommes approvisionnés dans une boutique faisant office à la fois de traiteur, de bar tabac, et de restaurant,  « La Bottega di Rosano » (lien facebook). matteo-trapassiNous avons eu le plaisir de faire la connaissance d’un jeune homme très sympa, Mattéo (c’est lui qui est sur la photo) soucieux de nous réserver le meilleur accueil et de nous voir partager sa passion pour les produits locaux sélectionnés dans cette boutique… Vins, charcuterie, fromages, et autres spécialités, chaque produit nous était présenté dans ses particularités et sa provenance. Cela nous a donné envie de dîner un soir en week-end dans le restaurant jouxtant le lieu de vente. Nous ne l’avons pas regretté. Nous avons fait la connaissance de la mère de Mattéo, qui a tout fait pour nous mettre à l’aise, et qui ne tarissait pas d’éloges sur son fils, qu’elle nous a présentés, ce que nous ignorions, également comme journaliste à Florence. Il avait exposé des photos de cette ville dans la salle, qui étaient à vendre pour une somme très modique. J’en ai acheté une qui me parlait tout particulièrement pour l’offrir en souvenir à l’une de mes filles.

 Je crois que je retiendrai longtemps, entre autres bonheurs intenses de ce beau voyage (certains me sont trop intimes et privés pour être exposés ici, ce n’est pas franchement le lieu…) l’image de cette boutique au bord de la route, de cet homme, de cette femme, de leur chaleureuse humanité qu’ils ont si bien su nous communiquer. Car tout n’est pas (que) politique dans la vie. L’Humain, d’abord… Ne l’oublions pas, blogueurs politiques, dans nos querelles à connotation trop souvent polémique.

 Ainsi sois je, également.

5 réflexions au sujet de « Les raisons d’une absence : l’Humain, d’abord. »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s