l’embompoint du FN plus visible grâce aux errances idéologiques de nos élites

 malaise-a-l-express-apres-la-une-sur-le-vrai-cout-de-l-immigration,M97903

Le scrutin est clos. Tous les commentaires ont été dits, répétés, déclamés jusqu’à l’overdose.
C’est donc fini, clos, terminé.

[…]

Au PS, on devrait s’interroger sur l’échec populaire du redressement en cours. Le Front républicain est mort ce soir.

A la gauche de la gauche, on devrait s’interroger pourquoi on est complètement inaudible. (ndlr quel mauvais traitement infligé à la langue française… Ses lecteurs devraient porter plainte ! )

Chez EELV, on devrait se demander pourquoi on est en train de disparaître des radars électoraux.

On devrait.

 SARKOFRANCE saison 2, Brignoles, le FN et Calimero

 Misère de l’analyse… Si tant est que c’en soit une. Ce qu’on devrait surtout, c’est s’interroger sur la meilleure stratégie à adopter collectivement face à un parti qui n’a rien de républicain, et qui piétine allègrement nos valeurs communes, sans que quiconque ne semble s’en offusquer, et surtout  pas des médias complaisants qui avec leurs Unes racoleuses, de l’Express à Valeurs actuelles en passant par Le Point, sans oublier Marianne ou même le Nouvel Obs, ont largement contribué à la diffusion de leurs idées sous le prétexte fallacieux et faiblard de dédiabolisation, qui ne résiste pas trente secondes à une argumentation soignée.

Sans titreCe qu’on devrait aussi, c’est davantage se poser la question d’une dérive droitière du PS qui légitime le discours lepéniste, par exemple sur les roms et leur supposé refus d’intégration, au travers d’un ministre de l’intérieur qui s’avère si dangereux pour notre équilibre collectif, que je rêve un peu plus démocratique et plus humaniste. Il est d’ailleurs assez curieux de pointer le fait que l’extrême gauche serait inaudible selon le blogueur d’influence solférinienne revenu de tout (y compris de l’écologie et du royalisme…)  cité en référence alors que dans le même temps on ne déplore guère dans cette gauche là que l’extrêmement droitier Valls, lui, le soit davantage, audible,  alors qu’il ne pèse électoralement que 5 % des socialistes qui ont voté aux primaires là où Mélenchon  pèse plus de 11% d’électeurs,  aux présidentielles de surcroît… Et qu’il n’a jamais démérité dans sa lutte opiniâtre contre les idées d’extrême droite.

 Ce qu’on devrait aussi, c’est également peser les conséquences d’une action gouvernementale qui a consisté à systématiquement décrédibiliser les écologistes, à leur faire manger leur chapeau sur tant de sujets, pour ensuite mieux les ignorer, et ridiculiser ensuite quelqu’un d’aussi intègre que Pascal Durand , qui n’a eu pour seul tort que de tenter d’obliger Hollande à respecter ses promesses, crime assurément impardonnable, car mettant ainsi en difficulté ces braves mangeurs de chapeaux que sont ses collègues ministres d’EELV.

 Ce qu’on devrait encore, c’est méditer sur le peu de réactions qu’a suscité cette monstrueuse initiative consistant à tenter de pervertir nos chères têtes blondes, brunes, rousses ou crépues, au travers de la création d’un collectif dénommé Racines… Celles de l’arbre de l’UMP ?  S’il y avait un conseil de l’ordre des enseignants, nul doute que les fêlons qui font partie de cette immonde initiative seraient exclus de ce corps. Car la déontologie du corps scolaire ne peut que faire bloc autour des valeurs républicaines qui interdisent l’immixtion du politique dans l’univers de l’apprentissage. Et quand ce politique là est de surcroît d’extrême droite, qu’il prône l’exclusion, les discriminations et le rejet de l’autre, je vois mal comment des enseignants soucieux de leur cœur d e métier pourraient s’acoquiner avec de telles nuisibles orientations idéologiques. Obéissance, ordre et discipline plutôt que curiosité d’esprit et développement du sens critique seraient les mamelles du FN ? Qu’on me permette de ne point y goûter…  Et de penser que c’est avec une politique contre les inégalités sociales aussi molle du genou qu’on fait le lit dans lequel se couchent les sympathisants du FN.  Après cela, les solfériniens auront beau jeu de nous dire comme ils le font si volontiers avec leurs amalgames idiots genre extrême gauche=extrême droite que ce serait nous qui ferions le jeu du FN… On voit trop bien ce que leur brillante stratégie a donné à Brignole… et ailleurs.

 Ce qu’on devrait faire enfin, effectivement,  c’est s’interroger davantage (et surtout  mettre en place des garde-fous correspondants),  sur le fait que de plus en plus de nos concitoyens préfèrent ignorer les scrutins plutôt que de participer à la vie citoyenne de leur environnement local, ce qui me semble être un problème tout aussi important car contigu à la visibilité du FN, et qui procède probablement de la même veine, en miroir…  inversé ou pas. Que la classe politique dans son ensemble se pose donc enfin la bonne question, à mes yeux cruciale dans la réflexion sociétale actuelle : que faire pour intéresser les électeurs, afin qu’ils aient de nouveau envie d’exprimer leur suffrage ?

 Il est probable qu’une offre politique plus soucieuse de répondre à leurs attentes et à leurs conditions de vie, ainsi qu’un comportement politique plus respectueux de la parole donnée et des promesses offertes, ainsi que d’un comportement des élus moins entaché de compromission et de dimensions délictueuses (comme ce fut le cas de nombreuses affaires politico judiciaires qui ont émaillé dernièrement la chronique médiatique…), seraient de nature à répondre en grande partie à la question. Mais elle reste toutefois ouverte.

.

10 réflexions sur “l’embompoint du FN plus visible grâce aux errances idéologiques de nos élites

  1. Racines. « S’il y avait un conseil de l’ordre des enseignants, nul doute que les fêlons qui font partie de cette immonde initiative seraient exclus de ce corps. »

    Je suis infiniment plus pessimiste que toi. Hélas ! Un coupe d’amis enseignants militants FdG me dit qu’un tiers de leurs collègues votent FN. Occasionnellement ou en permanence. Dans une ville-préfecture de taille modeste qui ne connaît que des ersatz de délinquance et d’immigration, qui reste plutôt pas trop mal lotie en emplois. Mais qui est marquée à droite depuis belle lune. Les enseignants qui votaient UMP ont glissé vers le FN. Comme d’autres professions.

    Pour mes amis le monde enseignant n’est plus de gauche — une fiction qui n’est qu’un souvenir du passé — mais majoritairement réactionnaire. C’est vrai dans leur région comme dans la mienne et comme dans celle où je suis né. Je pense que, avec des nuances locales, ce constat doit se retrouver ailleurs en France.

    Une citation : « Maintenant au PS, pour être désigné candidat, il faut être femelle ou pédé. » Son auteur, ex-enseignant, est un élu socialiste de ma région natale. Il a dit cela en tout petit comité car « on ne peut même plus dire tout haut ce qu’on pense ». Quand on a une « gauche » comma ça, on mérite bien d’avoir aussi un FN !

    Faut nous battre…

    J'aime

  2. un comportement politique plus respectueux de la parole donnée

    Tu penses à Pierre Laurent en disant ça ?

    (oui, c’est un peu facile, j’en conviens, tellement facile, c’est à la portée de l’électeur lambda)

    J'aime

  3. pour intéresser les citoyens et éviter les polémiques qui engraissent le FN, seul le programme écosocialisme devrait etre optimisé, intéressr les journalistes et les auditeurs par celà, beaucoup ne le connaisse pas..;

    J'aime

  4. Elite : petit groupe considéré comme ce qu’il y a de meilleur, de plus distingué.

    qui se distingue par de grandes qualités.

    Le terme « élite » me semble mal approprié 🙂

    J'aime

  5. Il faut apporter des précisions sur les données des sondages :
    selon ces derniers, entre 30 et 35 % des ouvriers, employés et chômeurs votent fn, mais l’abstention chez ces derniers avoisine les 50 %, ce qui fait environ 15 % des inscrits votant fn.
    Chez les enseignants, médecins et autres cadres, le vote fn est estimé entre 10 et 12 %, cependant ces populations votent à plus de 80 %, soit un vote fn représentant environ 10 % des inscrits, pas si éloigné que cela de celui des ouvriers ou des chômeurs.

    J'aime

  6. L’erreur qui est souvent faite, est de considérer que le vote fn est du à la présence d’immigrés, d’où deux stratégies anti fn :
    lutte contre l’immigration qui est infructueuse, même s’il n’y avait plus d’immigrés, le vote fn serait sembliment le même dans le contexte politico économique actuel,
    lutte contre le racisme, nécessaire, le racisme doit être condamné, mais pas suffisant. c
    Car le fn n’a pas le monopole du racisme : valls, morano, guéant, sarkozy, hortefeux… et du fait de ces derniers il apparait comme un parti moins différent, deuxièmement celui qui vote fn par idéologie raciste votera fn immigrés ou pas, et celui qui vote fn pour d’autres raisons : mondialisation, politiciens corrompus ou adeptes de la dérégulation, voudront continuer à protester de cette façon ou à rechercher une nouvelle expérience, d’autant plus que du fais de certains journaleux et politicards, les propos du fn sont banalisés.

    J'aime

  7. Si lutter contre le fn nécessite la dénonciation du racisme,
    cela implique aussi d’avoir des politiciens honnêtes et s’occupant du peuple et non de l’oligarchie, le problème est que ce n’est pas encore pour demain, d’où l’abstention qui est réellement devenu le premier parti de France : plus de 50 %.

    D’où la nécessité de montrer à quoi sert réellement le fn :
    – enrichir ses dirigeants (essentiellement une famille)
    – maintenir le bipartisme umps par le vote utile et le maintient d’élus et de militants dans ces deux partis.
    – diviser la population par la recherche de boucs émissaires
    – marginaliser les contestataires et les mouvements alternatifs à la situation actuelle comme par rapport aux traités scélérats européens (si tu es contre c’est que tu est forcément un ignorant stalinien ou un facho)

    et ce qu’il est

    ** FN condamné pour avoir vendu une investiture. 1992/1996

    ** Bruno Mégret condamné en 2006 pour détournements de fonds, et en 1998 condamné pour l’envoi aux frais du contribuable de Vitrolles plusieurs milliers de lettres appelant à parrainer sa candidature aux Présidentielles.

    ** Calude Jaffres condamné en 1997 pour usurpation de fonction.

    ** Daniel Simonpiéri condamné pour favoritisme, fausses factures, emplois fictifs + harcèlement moral.

    ** François Nicolas-Schmitt condamné en 1997 pour détournements de fonds.

    ** Guy Cannie, condamné pour escroquerie en bande organisée.

    ** Jacques Bompard mis en examen pour prise illégale d’intérêts 2008/2012

    ** Jean Holtzer1990 ex candidat aux cantonales, reconnu coupable de vol à à main armée pour attaque de banque.

    ** JC Maurice 2004/2010/2011: 6 condamnations, outrage à agent, vol escroquerie, banqueroute, travail dissimulé, abus de biens sociaux.

    ** Laurent Mirabeau, financier de JM le Pen, 1994 condamné pour escroquerie et exercice illégal de la profession de banquier.

    **Louis de Noëll 1997 condamné pour détournement de fonds.

    ** Marc Lyoen 1997, condamné pour avoir employé des clandestins, fraude au RSA.

    ** Philippe Bernard 2004/2008, mis en examen pour faux et falsification, abus de confiance et escroquerie.

    ** Le couple Le Chevallier, qui a laissé aux Toulonnais une ardoise de 3 millions d’euros, condamnés pour détournements de fonds publics et complicité d’abus de confiance.

    ** Roger Fabregues et Yannick Lecointre condamnés pour trafic de drogue.

    ** Sylvain Ferrua 1996, condamné pour proxénétisme. ( Il me semble que c’est le parrain de Marine et qu’il vient à nouveau d’être arrêté pour proxénétisme.)

    ** JM Le Pen : redressement fiscal de 1,4 millions de francs, reconnu coupable de captation d’héritage, et condamné en 1995 pour oublis de plus values boursières et sous estimation de loyer.

    il faut aussi une opposition non sectaire, qui propose une alternative au système actuel et qui ne s’embourbe pas dans des querelles de clocher.

    J'aime

  8. Dernier constat, si le vote fn lors de cette élection est sensiblement le même qu’en 2002, en % des inscrits (24% pour cette région), le front républicain n’existe plus et l’abstention a explosée, malgré le tapage médiatique.
    Ce qui illustre le niveau d’un paquet de politiciens.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.