Quand les néo-nazes s’en prennent à un journaliste parcequ’il est juif… ça craint en France ! #Haziza

antisemitisme_revient-a9bab-6f065-be9a6Il s’appelle Frédéric Haziza, et il est journaliste pour LCP Assemblée Nationale et radio J. Je ne l’apprécie pas particulièrement (voire même pas du tout), mais là n’est pas la question… En effet, bien plus grave qu’une simple inimitié individuelle forcément  subjective,  la manière dont la meute de personnalités et de sites fachos notoires se sont jetés dans la curée à son encontre est proprement hallucinante. Ne manquait plus que l’infâme D.Goux pour compléter le tableau présentant dans toute son indignité nationale le portrait de la bête immonde, qui n’a manifestement pas disparue avec la fin du nazisme si l’on en juge par l’avalanche de commentaires sordides qui ont déferlé sur twitter et dans les commentaires des sites et blogs réacs en tous genres, dans le sillage de la nébuleuse d’un FN prétendument dé-diabolisé… Le public possédant encore un peu de neurones et de sens critique jugera sur pièces.

A l’origine de ce déferlement de haine, une pétition lancée par le nazillon nervi Ayoub, probablement fort contrarié par la dissolution de ses hordes barbares, et qui cherchait comme à l’habitude ordinaire de ces gens là un mouton noir à sacrifier à sa folie pathogène.

Voilà un extrait de cette pétition que tout un tas de blogs et sites de fachos notoires comme Egalité et Réconciliation, à qui je ne ferai pas l’honneur d’un lien, se sont fait une joie de reprendre :

« Pour son incompétence, son tribalisme, sa partialité, sa totale agressivité et ses multiples provocations contre ceux qui ne sont pas d’accord avec lui sur le plateau de son émission sur LCP ainsi que sur Twitter, nous demandons l’exclusion de Monsieur Haziza de la chaîne LCP pour fautes professionnelles. »

Voilà qui signe le caractère clairement antisémite par le biais d’ un seul mot significatif d’une discrimination raciste intolérable. Aussi, je tenais à me joindre à toutes les personnalités, de gauche comme de droite, qui ont soutenu le journaliste et se sont indignées de ce relent d’effluves malsains, qu’on aurait voulu voir abolis, là où d’autres blogs moins soucieux d’humanisme se plaisent à les diffuser avec des termes à consonance raciste. Tribalisme n’est en effet pas un terme franchement neutre, que je sache. Aussi, par delà notre indignation commune, que la loi s’applique, et mette un terme à ces agissements condamnables d’une extrême droite un peu trop débridée, à laquelle des gens comme Soral et Dieudonné, si volontiers soutenus par de pseudos penseurs à la mode, ne sont pas étrangers.

.